La Belgique en 4e position dans l'accompagnement des mourants

19/07/10 à 11:22 - Mise à jour à 11:22

Source: Le Vif

La Belgique arrive en quatrième position d'un classement des pays concernant l'accompagnement des mourants

La Belgique en 4e position dans l'accompagnement des mourants

© thinkstock

Aux côtés du Royaume-Uni et de l'Irlande, la Belgique est un des rares pays où l'on ose aborder l'accompagnement des personnes mourantes. Mieux, où l'on oeuvre concrètement pour assurer une fin de vie de qualité, peut-on lire dans les pages du journal De Morgen.

L'étude révèle en effet, que très peu de pays ont un débat public sur le sujet. Le classement prenait certes en compte l'ouverture d'esprit des autorités nationales à ce propos, mais aussi les mesures concrètes prises sur chaque territoire.

La Grande-Bretagne et l'Australie, ex-æquo, sont en tête du classement avec 7,9/10. La Nouvelle-Zélande les suit de très près avec 7,7/10. A quelques dixièmes près, la Belgique et l'Irlande, manquent la "distinction", puisqu'elles obtiennent 6,8/10 pour le suivi et la prise en charge des personnes en fin de vie.

Outre-Atlantique par contre, les résultats sont plus saumâtres puisque les Etats-Unis et le Canada se classent en neuvième position. L'Inde, quant à elle se positionne à la quarantième et dernière place.

La loi belge sur l'euthanasie adoptée en 2002, fut fort appréciée par les enquêteurs. Aux dires de Paul Van Den Berghe, directeur de la fédération des soins palliatifs en Flandre et de Wim Distelmans, professeur des sciences palliatives à la VUB, cette loi est sans conteste à l'origine de nos bons résultats.

Seuls 3 pays dans le monde auraient légiféré cet acte visant à abréger l'agonie d'une personne revendiquant ce droit. L'étendue de notre réseau palliatif a aussi été louée par les enquêteurs. Toutefois, la Belgique serait en reste pour la disponibilité de sédatifs.

Pour le professeur, ces résultats sont à l'image de la qualité de vie en Belgique. Et de rajouter : "La Belgique est dans le groupe de tête depuis plusieurs années déjà."

Eve Boidron, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires