L'Etat prive les communes wallonnes de 600 millions d'euros

05/10/12 à 07:30 - Mise à jour à 07:30

Source: Le Vif

L'Etat fédéral prive les budgets locaux des 262 communes du sud du pays de 600 millions d'euros, rien que pour l'année 2012, selon un calcul de l'Union des villes et communes wallonnes, rapporte vendredi Le Soir.

L'Etat prive les communes wallonnes de 600 millions d'euros

© Belga

Cette somme astronomique se répartit équitablement entre un manque à gagner pratiquement acquis (300 millions) et l'incertitude qui pèse sur l'aboutissement de dossiers sensibles (300,1 millions).

Au niveau de la police, les dotations fédérales 2012 aux zones de police ne permettront pas de faire face à l'augmentation des primes de fin d'année : il en coûtera 7,7 millions aux communes.

L'application de l'arrêt Salduz coûtera par ailleurs 27,6 millions en 2012. Les budgets communaux devront également probablement prendre en charge le litige sur les arriérés de salaire des policiers à hauteur de 98,7 millions d'euros, selon les auteurs de l'étude.

Du côté des services d'incendie, le financement à part égales fédérales/communes n'est toujours pas d'application en 2012; le manque à gagner pour les communes s'élève à 124,3 millions d'euros. De plus, un risque potentiel de 194 millions pèse sur les communes à propos des éventuelles revendications statutaires et financières des pompiers volontaires.

Ensuite, un manque à gagner de 83 millions d'euros s'inscrit en terme de fiscalité. Enfin, les communes ont augmenté leur soutien aux CPAS à hauteur de 4,8 millions et ont accusé une politique d'exclusion des chômeurs plus chère, à 52,7 millions ainsi que le probable accueil des demandeurs d'asile (7 millions).

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires