L'échec scolaire dépend (aussi) du lieu de domicile

21/06/12 à 07:03 - Mise à jour à 07:03

Source: Le Vif

La scolarité serait étroitement liée au lieu de domicile, selon une enquête de l'Institut wallon de la statistique. Les difficultés scolaires se concentrent ainsi, outre au coeur de Bruxelles, dans l'ouest de Liège et dans les zones urbaines du Hainaut.

L'échec scolaire dépend (aussi) du lieu de domicile

© Thinkstock

Il ressort d'une enquête réalisée par l'Institut wallon de la statistique (Iweps) auprès de 50.000 élèves que le lieu de domicile peut être un facteur influençant la scolarité. La moitié des élèves ont doublé en l'espace de quatre ans mais l'échec varie selon l'endroit où ils habitent, rapportent jeudi Le Soir et La Libre Belgique.


Le parcours de 50.000 élèves wallons et bruxellois, depuis leur entrée en 1ère secondaire en 2004-2005, a été analysé par les chercheurs qui se sont demandés ce qu'ils étaient devenus quatre ans plus tard, en 2008-2009.


D'après l'Iweps, "les résultats sont loin d'être aléatoires spatialement". Ainsi, trois communes contiguës du sud de Bruxelles affichent des tendances similaires, à savoir peu de redoublements et beaucoup d'enseignement général. En revanche, on constate l'inverse au centre de la capitale.


Les difficultés scolaires se concentrent, outre au coeur de Bruxelles, dans l'ouest de Liège et dans les zones urbaines du Hainaut, comme Charleroi et Mons. La province de Luxembourg affiche, elle, de bons scores, de même que le Brabant wallon et certaines zones de Huy-Waremme, Verviers, Namur, etc.


"L'hypothèse de l'existence de spécificités scolaires au niveau des communes se confirme", conclut l'Iweps.


LeVif.be, avec Belga

Nos partenaires