"L'analyse montre qu'il n'y a pas de nouveau piège à la pension"

13/12/17 à 20:48 - Mise à jour à 20:48

Source: Belga

Il n'y a pas de nouveau piège à la pension qui conduirait des dizaines de milliers de retraités à toucher moins de revenus en net après avoir racheté leurs années d'études ou avoir choisi de conserver une activité professionnelle complémentaire, a affirmé mercredi le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), démentant des informations parues dans la presse.

"L'analyse montre qu'il n'y a pas de nouveau piège à la pension"

© Belga

Le gouvernement fédéral avait apporté en novembre dernier une solution à un précédent piège fiscal à la pension. Un consultant de PwC a cependant révélé mercredi dans l'Echo de nouveaux pièges à l'occasion du rachat des années d'études et de la continuation d'une activité professionnelle complémentaire à la pension. Dans un certain nombre de cas, une augmentation du revenu brut peut conduire à une diminution du revenu net, expliquait-il.

En matinée, le cabinet de M. Van Overtveldt avait indiqué qu'il entendait examiner sans délai comment contourner ce problème. L'analyse menée démontre cependant qu'il n'y a pas de nouveau piège à la pension, affirme finalement le ministre.

Ce dernier assure que la situation avait été précédemment corrigée par le gouvernement. Une faute technique était présente dans les modèles initiaux, mais le nécessaire avait été fait pour la corriger, a-t-il souligné.

En savoir plus sur:

Nos partenaires