L'Afsca demande l'application de mesures préventives contre la grippe aviaire

17/11/14 à 20:26 - Mise à jour à 20:26

Source: Belga

L'Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire (Afsca) a demandé lundi l'application de mesures de prévention après la découverte d'une variante dangereuse de la grippe aviaire dans une exploitation de volailles de la province d'Utrecht, aux Pays-Bas, a indiqué le porte-parole de l'agence.

L'Afsca demande l'application de mesures préventives contre la grippe aviaire

© BELGA

Des mesures de confinement sont ainsi imposées aux exploitations de volailles détenues à titre professionnel "afin de limiter le plus possible les contacts des volailles et d'autres oiseaux avec les oiseaux sauvages", peut-on lire sur le site de l'Afsca.

L'Afsca s'est réunie avec les différents secteurs étroitement concernés par cette problématique afin de les informer de la situation actuelle et de leur rappeler les mesures existantes qui doivent être appliquées en Belgique.

Une des principales mesures en Belgique prévoit l'interdiction d'accès à tout endroit où sont détenus des volailles à tout véhicule, toute personne et tout matériel qui est entré en contact ou s'est trouvé à proximité des exploitations néerlandaises infectées dans les 4 jours précédents, peut-on lire dans l'arrêté royal du 5 mai 2008 qui concerne la grippe aviaire.

Tout moyen de transport et matériel servant pour le transport de volailles doit également être nettoyé et désinfecté avec un biocide autorisé après chaque transport et chaque collecte, poursuit l'Afsca.

Chaque maladie ou mortalité anormale chez les volailles doit immédiatement être examinée par le vétérinaire d'exploitation ou un vétérinaire agréé. Si lors de cet examen, le vétérinaire ne peut exclure la grippe aviaire, il est tenu d'en informer immédiatement le vétérinaire officiel.

"Il s'agit des principales mesures d'application. Elles sont combinées aux précautions prises aux Pays-Bas afin de minimiser un maximum le risque de contamination", explique le porte-parole de l'Afsca, Jean-Sébastien Walhin.

À l'heure actuelle, ces mesures sont considérées comme suffisantes, mais la situation est surveillée de près et des mesures supplémentaires peuvent être prises à tout moment, conclut l'agence.

Nos partenaires