"L'affaire de l'Agneau mystique sera résolue"

30/06/15 à 10:08 - Mise à jour à 10:07

Source: De Morgen

Disparu en avril 1934, le panneau "Les Juges intègres" de l'Agneau mystique continue à alimenter les rumeurs les plus folles. À en croire l'historien Paul De Ridder, l'affaire serait pourtant en passe d'être résolue.

"L'affaire de l'Agneau mystique sera résolue"

© Belga Image

En mars 2014, l'historien et ancien homme politique Paul De Ridder (N-VA) a annoncé que le panneau aurait été détenu et le serait encore par une famille gantoise renommée. Ses affirmations étaient basées sur les déclarations du spécialiste en droit constitutionnel Robert Senelle. Ce dernier lui aurait confié que cette famille avait aidé les banques catholiques et qu'en échange elle aurait reçu le panneau perdu de l'Adoration de l'Agneau mystique dont elle aurait tenté de se débarrasser.

Le 24 juin dernier, Jan Bosselaers, un ancien membre de la direction de la Kredietbank, a indiqué lors d'un reportage diffusé dans le journal de la VRT, que des négociations avaient eu lieu à la fin des années 80 pour une restitution du panneau, mais qu'elles avaient échoué. Selon une information relayée par le quotidien De Morgen, le parquet gantois a mené une perquisition auprès de membres de la famille Storme, la famille gantoise en question dont de Ridder n'a jamais mentionné le nom en public, mais sans rien trouver. Matthias Storme, le fils de la famille, qualifie les accusations d'absurdes.

Interrogé par le quotidien De Morgen, De Ridder se sent pourtant conforté dans ses affirmations. "Je n'ai jamais dit que la famille était coupable. D'après ce que Robert Senelle m'a raconté, le panneau s'est retrouvé dans la famille par un concours de circonstances. Je ne sais pas pourquoi elle ne le rapporte pas, mais si la semaine dernière le parquet a jugé nécessaire de souligner que personne ne serait poursuivi en cas de restitution, c'est qu'il a ses raisons".

De Ridder explique les révélations récentes par l'âge avancé des protagonistes. "Les gens qui sentent qu'ils n'en ont plus pour longtemps parlent. On arrive à une étape clé. Cette affaire sera résolue, on le sent" estime-t-il.

Nos partenaires