Jacqueline Galant veut une enquête psycho-sociale au SPF Mobilité

14/04/16 à 12:03 - Mise à jour à 12:03

Source: Belga

La ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant, veut diligenter une enquête psycho-sociale au SPF Mobilité pour y améliorer les conditions de travail, a-t-elle écrit dans une lettre relayée jeudi matin par L'Echo.

Jacqueline Galant veut une enquête psycho-sociale au SPF Mobilité

Jacqueline Galant, ministre de la mobilité (MR) © BELGA/Dirk Waem

Cette lettre, qui a croisé la lettre de démission du président du SPF Mobilité Laurent Ledoux, pointe les relations de travail détériorées au sein du SPF Mobilité, dont le quotidien s'était déjà fait l'écho mercredi.

La ministre répond à plusieurs points qui la mettaient en cause (le fait qu'elle considérerait que l'administration n'est là que pour exécuter sa politique, les relations conflictuelles entre l'administration et son cabinet, etc). "Ces informations qui contredisent les valeurs de respect et de coopération qui sont les miennes, confirment un sentiment de malaise largement perceptible au sein de votre administration, ainsi que la difficulté pour de nombreux agents d'exprimer leur point de vue", écrit la ministre, qui énumère les "nombreux éléments concrets" qui illustrent la qualité de travail détériorée au SPF: "manque de communication, nombreux départs, ambiance oppressante".

Assurant que "le bien-être du personnel du SPF Mobilité (est) une priorité de (son) cabinet", la ministre annonce que la première mesure pour améliorer les conditions de travail sera "la réalisation d'une enquête psycho-sociale par une entité indépendante, qui seule permettra de faire le point sur les besoins du personnel".

En savoir plus sur:

Nos partenaires