Incidents à Crainhem: plainte contre le TAK

27/06/11 à 13:50 - Mise à jour à 13:50

Source: Le Vif

La députée-bourgmestre de la commune à facilités de Rhode-Saint-Genèse, Myriam Delacroix (cdH), a décidé de porter plainte contre les membres du TAK après avoir été molestée dimanche par des extrémistes flamands à Crainhem, a annoncé lundi son parti.

Incidents à Crainhem: plainte contre le TAK

© Image Globe /NICOLAS MAETERLINCK

Cette plainte sera déposée "afin de faire respecter l'Etat de droit et les règles pénales mais, aussi, car elle ne souhaite pas que demain d'autres faits similaires se reproduisent avec d'autres personnes", a précisé le cdH dans un communiqué publié à l'issue de la réunion heddomadaire de son bureau.

Les membres du bureau politique ont exprimé lundi à Mme Delacroix "leur entier soutien et leur profonde indignation" à la suite de l'"encerclement agressif" et des coups qu'elle a reçus en provenance d'activistes flamands du TAK, alors qu'elle se rendait pacifiquement, comme parlementaire, à la manifestation de soutien aux bourgmestres non-nommés de la périphérie bruxelloise.

"Le cdH dénonce fermement les violences physiques dont elle a fait l'objet et condamne de la manière la plus vigoureuse cette atteinte à l'intégrité physique, non seulement d'une bourgmestre et parlementaire qui a toujours été respectueuse des droits des personnes et de l'entente entre Communautés, mais également d'une citoyenne francophone et d'une femme très choquée par ces violences physiques", ajoute le texte.

Selon le cdH, "une frontière a été franchie dans une escalade inacceptable, ce qui demande une réaction ferme de tous les responsables politiques flamands et francophones qui ne peuvent cautionner ces attitudes de quelque personne qu'elles proviennent".

Selon le parti Humaniste, Mme Delacroix ne fait en rien l'amalgame avec les membres des partis démocratiques néerlandophones qui ne se sont jamais adonnés à ce genre de pratiques.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires