Herman De Croo: "La N-VA est le plus grand défenseur du PS"

09/01/14 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Le Vif

Dans une interview accordée à nos confrères du Knack, Herman De Croo (Open VLD) affirme que la N-VA est le plus grand défenseur du PS.

Herman De Croo: "La N-VA est le plus grand défenseur du PS"

© Belga

"Vous connaissez ma définition de la N-VA" déclare Herman De Croo. "Je les appelle "les nouveaux arrivistes flamands" (de Nieuwe Vlaamse Arrivisten). Je ne suis pas convaincu que ce parti populiste réalisera de bons résultats en mai. Et puis même. Les gens ont la mémoire courte, mais entre 1980 et 1988 le PS s'est retrouvé dans l'opposition, avec 43,9 pour cent des voix".

Voulez-vous dire que votre parti fera tout pour maintenir la N-VA dans l'opposition ?

Herman De Croo: "Je dis seulement qu'il faut de bons papiers pour diriger ou faire partie d'un gouvernement (railleur). Je ne pense pas que la N-VA n'ait jamais obtenu 43,9 pour cent. Selon moi, elle se contentera même de 30 pour cent".

Pour votre parti, 30 pour cent est un rêve chimérique.

Je crois que l'Open VLD progressera par rapport aux dernières élections provinciales, ce qui signifie qu'en Flandre-Orientale nous obtiendrons plus de 19 pour cent. Dans le Brabant-Flamand, nous avancerons, notamment grâce à Maggie De Block. Anvers est la seule province difficile, où mon parti devra se mesurer à Kris Peeters et Bart De Wever. Mais notre score général sera meilleur qu'en 2010.

Je crains que vous sous-estimiez la concurrence.

Je n'en suis pas si sûr. Les gens trouvent que De Wever est un homme très intelligent, mais ils ne savent pas ce qu'il va faire. C'est ce que j'entends dans les cafés. Les gens ne pensent plus que De Wever fera progresser la Flandre. Ils sont inquiets, ils ne lui font plus confiance. Je peux me tromper, mais je pense que par esprit de conservation, de nombreux électeurs s'adresseront aux anciennes boutiques et non au nouveau supermarché.

Beaucoup de Flamands veulent pourtant se débarrasser d'Elio Di Rupo.

Il faut une majorité des deux tiers pour réaliser un accord sur une réforme plus poussée de l'état. En d'autres termes : le parti qui poursuit cette réforme, fera entrer le PS au gouvernement. La N-VA n'est pas l'ultime adversaire du PS, la N-VA est le plus grand défenseur du PS dans ce gouvernement. Ou compte-t-elle réformer l'état à coup de fusil ?

En savoir plus sur:

Nos partenaires