Hausse des suicides et tentatives de suicide sur le rail en 2012

17/01/13 à 19:42 - Mise à jour à 19:42

Source: Le Vif

En 2012, 102 suicides et 98 tentatives de suicide sur le rail ont été dénombrés, soit une hausse de près de 15% par rapport à l'année précédente et de 40% par rapport aux chiffres de 2010, a indiqué jeudi Frédéric Sacré, porte-parole d'Infrabel à l'Agence Belga.

Hausse des suicides et tentatives de suicide sur le rail en 2012

© Belga

"Le suicide est avant tout un drame humain qui nous interpelle. Nous collaborons activement pour endiguer ce phénomène", explique M. Sacré. Infrabel a en effet entamé, dès 2010, des discussions avec des associations spécialisées dans la lutte contre le suicide. Ces dernières ont notamment pu bénéficier d'espaces publicitaires, mis gratuitement à leur disposition, pour mener des campagnes de sensibilisation.

Le gestionnaire du réseau a également identifié 24 "endroits sensibles" à proximité desquels la végétation a été enlevée afin de favoriser la visibilité pour les conducteurs de train. Infrabel a en outre investi plus de 700.000 euros pour placer des grillages (14km) à proximité des voies dans certains "endroits sensibles". D'après des études, 70 pc des tentatives abandonnées ou postposées le sont à cause de petits obstacles à franchir. Des groupes de réflexion ont par ailleurs été mis en place au sein d'Infrabel qui a notamment adapté dans ce cadre sa politique de communication concernant les suicides. Lors de l'année 2012, 1.561 trains ont été supprimés et 75.500 minutes de retard ont été enregistrées à la suite de suicides ou de tentatives. Un suicide entraîne un blocage de la ligne concernée au minimum durant deux heures, a précisé Frédéric Sacré.

Centre de prévention du suicide : "La prévention reste fondamentale"

La prévention reste fondamentale dans la lutte contre le suicide, mais tous les moyens qui peuvent freiner un moment impulsif de crise suicidaire sont bons à prendre, a commenté jeudi Cristel Baetens du Centre de Prévention du suicide, à la suite de la publication des chiffres concernant les suicides sur le rail en 2012. "Infrabel mène depuis plusieurs années une réflexion intéressante sur le suicide. Des mesures ont été prises notamment en termes de communication ou d'accompagnement post-traumatique des conducteurs confrontés à des actes suicidaires", a indiqué Mme Baetens. "Tout ce qui peut freiner un moment impulsif de crise suicidaire est bon à prendre", explique Cristel Baetens. Des études démontrent notamment que 70% des tentatives abandonnées ou postposées le sont à cause d'un petit obstacle à franchir. La Belgique, avec un taux de suicide de près de 20 pour 100.000 habitants se situe au-dessus de la moyenne mondiale, estimée à 14,5 pour 100.000 habitants.

Avec 2.000 suicides en 2008 (dernier recensement disponible), le suicide est aujourd'hui la 7e cause de mortalité pour la population belge totale, toutes causes confondues. Le Centre de Prévention du Suicide propose une écoute téléphonique 24h/24, dans l'anonymat, au numéro gratuit 0800 32 123.


Nos partenaires