Grève surprise du TEC Liège-Verviers: 6 dépôts sur 8 bloqués

28/11/13 à 06:40 - Mise à jour à 06:40

Source: Le Vif

Aucun bus n'est sorti des dépôts de Robermont, Jemeppe, Bassenge, Omal, Oreye et Rocourt jeudi matin. La grève surprise des travailleurs du TEC Liège-Verviers perturbe fortement le réseau. Les bus des dépôts d'Eupen et de Verviers circulent actuellement normalement.

Grève surprise du TEC Liège-Verviers: 6 dépôts sur 8 bloqués

© Image Globe

La direction du TEC Liège-Verviers confirme dans un communiqué que la circulation des bus est "extrêmement problématique" jeudi. Six dépôts sur 8 (Robermont, Jemeppe, Bassenge, Omal, Oreye et Rocourt) sont bloqués par des piquets de grève. Aucun problème n'est pour l'instant rencontré au départ de Verviers et Eupen.

Il s'agit d'un mouvement surprise, sans préavis, qui aurait été décidé par les travailleurs à la suite d'un "coup de canif de la direction dans le contrat d'amélioration du dialogue social", selon la CGSLB. Depuis plusieurs années, pour protester contre le manque de suivi des réunions de concertation locales, les syndicats déviaient de leur propre chef les lignes ou les arrêts problématiques pour éviter les points noirs du réseau.

Un type d'action "sans désagrément pour les usagers" selon la CGSLB, mais qui aurait été considéré lundi comme une faute grave par la direction. Mercredi, des agents ayant pratiqué ces déviations ont été convoqués pour s'expliquer. Les travailleurs ont décidé dans le foulée de partir en grève.

L'action est soutenue pour le moment par le CGSLB. La FGTB devrait suive le mouvement. Le syndicat libéral juge toutefois que la grève est "prématurée" et regrette qu'elle n'ait pas été précédée d'un "vrai dialogue social".

La direction se dit quant à elle "profondément choquée" par cette grève non-préavisée et présente ses excuses à la clientèle.

Les dépôts de Verlaine, Wanze et Warzée aussi bloqués

Verlaine, Wanze et Warzée s'ajoutent à la liste des dépôts du TEC Liège-Verviers bloqués jeudi matin en raison d'une grève surprise. Seuls les bus de Verviers et d'Eupen roulent normalement.

A 7 heures jeudi, la direction du TEC Liège-Verviers a constaté que les dépôts de Verlaine, Wanze et Warzée étaient également bloqués par des piquets de grève, tout comme ceux de Robermont, Bassenge, Rocourt, Jemeppe, Oreye et Omal. Aucun problème n'est par contre constaté à Verviers et Eupen.

Cette grève sans préavis, initiée par la CGSP mais soutenue par tous les syndicats sur le fond, devrait durer 24 heures. Ce mouvement découle d'un conflit survenu entre travailleurs et direction à propos d'éventuelles sanctions envers les chauffeurs qui dévient des lignes de leur propre initiative.

Selon Gonzague Millis, délégué CGSLB, il arrive que des agents décident de dévier leur ligne de leur propre chef pour contourner des chantiers, lorsqu'aucun accord n'a pu être trouvé avec la direction et la commune. Cela a été récemment le cas à Herstal.

Mais depuis lundi, la direction considère que ces déviations non concertées peuvent être considérées comme des fautes graves. Des agents ont été convoqués dans la foulée pour s'expliquer de leur initiative. "A l'heure actuelle, ils n'ont pas été sanctionnés, le dossier est toujours analysé", précise Carine Zanella, porte-parole. C'est à la suite de ces convocations que la grève a été décidée.

"Nous espérons qu'un dialogue pourra s'instaurer pour discuter de la situation et que la direction va recevoir les syndicats", affirme Gonzague Millis.

En savoir plus sur:

Nos partenaires