Geens prêt à discuter du Tax Shelter

06/01/14 à 19:12 - Mise à jour à 19:12

Source: Le Vif

Le ministre des Finances, Koen Geens, s'est dit prêt lundi à procéder aux ajustements nécessaires au dispositif du Tax Shelter afin d'éviter certaines dérives, a-t-il indiqué après avoir reçu des représentants flamands de l'industrie cinématographique.

Geens prêt à discuter du Tax Shelter

© BELGA


Au mois de juillet, à l'occasion des dix ans de cet incitant fiscal à investir dans le cinéma, les unions francophone et flamande de producteurs de film (UPFF - VFPB) ont réclamé une actualisation de la mesure pour mettre un terme à certaines dérives. M. Geens s'est entretenu avec Stijn Coninx et Peter Bouckaert, représentants flamands du secteur. La rencontre avec Patrick Quinet, représentant francophone, a été reportée pour des raisons de santé. Le ministre a pris acte des préoccupations exprimées, selon lesquelles les fonds collectés grâce au mécanisme ne sont pas toujours consacrés de la meilleure manière possible à de nouveaux projets de films francophones et flamands et permettent à certaines entreprises de retirer un haut rendement financier dans l'opération. Il a demandé à son administration de contrôler plus strictement les utilisations du "tax shelter" en mettant sur pied une cellule spéciale.

Selon le ministre, il faut faire en sorte que 70 pc des fonds récoltés soient consacrés à la production de films proprement dite. "Le tax shelter reste un très bel instrument qui doit être conservé. Pour faire fonctionner le système de manière plus efficace et en faire bénéficier davantage les productions audiovisuelles, j'ai confié à mon administration la mission d'exercer un contrôle plus strict sur le rendement maximal, de sorte que 70% des fonds levés puissent être consacrés à la production de films proprement dite. Dans la foulée des travaux d'évaluation dans les commissions parlementaires, je suis également disposé à soumettre les ajustements nécessaires futurs au sein du gouvernement", a-t-il expliqué dans un communiqué.

Nos partenaires