Francken aura la visite d'un huissier

31/10/16 à 16:45 - Mise à jour à 16:45

Source: Knack

Selon la chaîne flamande VTM, le cabinet du Secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration, Theo Francken (N-VA), peut s'attendre à la visite d'un huissier. Francken doit payer une astreinte de 28 000 euros à une famille syrienne qui n'a pas reçu de visa.

Francken aura la visite d'un huissier

Theo Francken © BELGA

Le tribunal a imposé une astreinte de 4 000 euros par jour à Theo Francken. Comme la somme n'a pas encore été versée, l'avocate de la famille syrienne, Mieke Van den Broeck, a décidé d'envoyer un huissier au cabinet de Francken. Le Secrétaire d'État a 24 heures pour payer la somme. S'il n'obéit pas, l'huissier a le droit de "vendre les peintures, les voitures et les objets du cabinet".

"Nous devons intensifier la pression", estime Van den Broeck. "Francken néglige les décisions du juge alors que mes clients sont de plus en plus en insécurité à Alep. Entre-temps, une offensive a commencé, et mes clients craignent pour leur vie."

La semaine dernière, les avocats de la famille avaient encore déclaré que "Franken rejette les principes de base de notre démocratie en négligeant quatre décisions judiciaires". Ils ont même plaidé en faveur d'une déclaration de citoyenneté pour les secrétaires d'État". Interrogés par nos confrères de Knack.be, les avocats Sylvie Micholt et Joost Depotter ont abondé dans le sens de leurs confrères : "Si tous les politiques agissaient avec un tel dédain pour les juges, on pourrait bientôt porter l'état de droit en terre."

"Nos avocats épuiseront tous les moyens pour lutter contre cette situation", a répliqué le porte-parole de Francken qui déclarait la semaine dernière : "Si on continue comme ça, c'est la faillite de tout le système d'asile européen." (JVL)

Nos partenaires