Faycal Cheffou à nouveau libéré

31/03/16 à 20:04 - Mise à jour à 20:04

Source: Belga

Faycal Cheffou, l'homme qui avait été arrêté il y a quelques jours car il était soupçonné d'être impliqué dans les attentats à Bruxelles puis libéré, a été interpellé le lendemain de sa libération avant d'être à nouveau relâché par la police, indique jeudi la police, confirmant une information de Het Laatste Nieuws et de La Dernière Heure.

Faycal Cheffou à nouveau libéré

Fayçal Cheffou © Capture d'écran YouTube

L'homme avait fait irruption dans l'habitation d'un ami, dans laquelle il avait reçu l'autorisation de se rendre. Rien n'a donc pu lui être reproché par les forces de l'ordre.

Faycal Cheffou avait été arrêté jeudi dernier devant le bâtiment du parquet fédéral à Bruxelles et placé sous mandat d'arrêt. Les enquêteurs le soupçonnaient alors d'être "l'homme au chapeau", que l'on voit au côté des kamikazes Ibrahim El Bakraoui et Najim Laachraoui sur des images de vidéo-surveillance de Brussels Airport. Lundi, l'homme avait finalement été libéré, cette piste n'étant pas assez solide. Il reste toutefois inculpé pour participation aux activités d'un groupe terroriste, assassinats terroristes et tentative d'assassinats terroristes.

Mardi soir, Faycal Cheffou a à nouveau été arrêté, à Merchtem. Des riverains y avaient vu un homme pénétrer dans un appartement et avaient averti la police. Lorsque les forces de l'ordre sont arrivées sur place, elles ont découvert l'intéressé dans un lit. Ce dernier leur a alors expliqué qu'il avait reçu l'autorisation d'un ami pour y séjourner afin d'échapper à la pression médiatique et que celui-ci lui avait indiqué qu'il pouvait y entrer par l'arrière, personne ne se trouvant dans l'habitation. Faycal Cheffou avait ensuite été emmené pour être entendu avant d'être libéré lorsque son ami a confirmé les faits.

D'après les deux journaux, une perquisition avait par hasard eu lieu plus tôt dans la journée dans ce même appartement dans le cadre d'une enquête pour terrorisme, qui est toutefois indépendante de celle liée aux attentats de Bruxelles et de Paris.

En savoir plus sur:

Nos partenaires