Famille royale : le déballage n'est pas fini

25/10/12 à 09:25 - Mise à jour à 09:25

Source: Le Vif

En pleine polémique autour de "Question(s) royale(s)", le livre de Frédéric Deborsu (qui se vend comme des petits pains depuis sa mise en place en librairie, début de cette semaine), un vent favorable nous rapporte qu'un autre livre, venant de Flandre cette fois, évoque l'homosexualité du prince Philippe. Parution en février prochain.

Famille royale : le déballage n'est pas fini

© Reuters

La supposée homosexualité passée du prince Philippe, évoquée dans le livre de Frédéric Deborsu, ne serait pas sans fondement, selon Thierry Debels, l'un des "royalty watchers" flamands les plus consultés. Cet expert financier, auteur d'une biographie du prince Laurent publiée à la fin de l'an dernier (Prins Laurent, rebel met een reden, chez Houtekiet) et jamais traduite en français, prépare un nouvel ouvrage consacré, une fois de plus, à la famille royale. Titre : Kroongeheimen (Secrets de la couronne). Parution prévue en février 2013 aux éditions Manteau.

"Selon un journaliste d'investigation du Morgen, confie Debels, le prince a été interpelé, en pleine nuit, dans un bar gay de Cologne. C'était à la fin des années 1980 ou au début des années 1990." Je suis prince et futur chef d'Etat", aurait-il dit aux policiers allemands. L'ambassade a été mobilisée et Philippe, ramené au pays par les forces de l'ordre belges, a été convoqué par son père, qui aurait exigé qu'il se trouve une femme."

Debels estime, comme Deborsu, que l'union de Philippe et Mathilde est un mariage forcé, arrangé. Il confirme les "crispations au sein du couple", dans les premiers temps, et le voyage de juillet 1999 à Cuba, organisé pour recoller les morceaux, et qui aurait tourné à la catastrophe.

Le colonel Noël Vaessen, conseiller du prince Laurent de 1993 à 1999, auteur d'une foule de ragots invérifiables, est le premier à avoir affirmé que la princesse aurait eu son premier enfant grâce à la procréation médicalement assistée. "Frédéric Deborsu se trompe quand il laisse entendre que Mathilde est allée à Erasme parce que c'est le seul hôpital francophone spécialisé dans la fertilisation in vitro, remarque l'expert flamand. D'après mes sources, médicales, la réponse à cette question se trouve à Paris..."

O.R.

Famille royale, un bon filon pour le business : le dossier dans Le Vif/L'Express de ce jeudi.

Nos partenaires