Enfants juifs : traitement différents des dossiers en Flandre et en Wallonie

31/05/11 à 09:35 - Mise à jour à 09:35

Source: Le Vif

Les anciens enfants juifs flamands victimes de la guerre entrent moins en compte pour une assistance financière et médicale que leurs homologues wallons.

Enfants juifs : traitement différents des dossiers en Flandre et en Wallonie

© Image Globe / ERIC LALMAND

Seules 3 demandes sur 14 pour une pension de dédommagement des victimes civiles de la guerre 1940-45 ont ainsi été approuvées pour des Flamands, contre 47 sur 65 en Wallonie, affirme mardi De Standaard sur base de chiffres avancés par le ministre de la Défense Pieter De Crem en réponse à une question de la parlementaire Ecolo Zoé Genot.

La réglementation est pourtant la même pour tous. "Les victimes introduisent leur demande auprès du SPF Sécurité sociale", explique Raymond Renkens de l'Institut national des invalides de guerre. Le service compétent crée ensuite un dossier médical. "Après un contrôle juridique, une commission francophone se penche sur les dossiers francophones.

La commission flamande approuve pour sa part les dossiers néerlandophones. Il est vrai qu'il existe entre les deux une grande différence de traitement. La loi dit qu'il doit y avoir un rapport causal entre le dommage et la guerre. La commission flamande respecte à la lettre ce principe. En Wallonie, on se montre plus flexible", ajoute M. Renkens.

Levif.be avec Belga

Nos partenaires