En 2020, les écoles ne seront plus saturées à Bruxelles

19/11/14 à 10:15 - Mise à jour à 10:15

Source: Le Vif/l'express

La création de 34 000 places est prévue d'ici 2020. De quoi combler quelque peu la hausse démographique. Les premiers chantiers s'accélèrent enfin.

En 2020, les écoles ne seront plus saturées à Bruxelles

/ © Reuters

"Nous sommes noyés par les chiffres, regrette Etienne Michel, directeur du Segec, le secrétariat général de l'enseignement catholique. Il manque un outil qui permettrait de centraliser l'information et de donner exactement le nombre de places disponibles, dans quelle école et à partir de quelle date." Une avancée toutefois : depuis la dernière rentrée scolaire, tous les directeurs du fondamental doivent déclarer par le biais d'un logiciel le nombre de places vacantes dans leur établissement. Un système de recensement du taux d'occupation qui pourra enfin être confronté à la population scolaire, seul indice actuel.

Selon l'Institut bruxellois de statistique et d'analyse (IBSA), l'augmentation de la population scolaire d'ici 2020 exigera la création de 42 500 nouvelles places dans les écoles bruxelloises (30 000 dans le fondamental et 12 500 dans le secondaire). Un chiffre impressionnant, qui n'a étonnamment pas été anticipé par les pouvoirs politiques. "On ne parle de boom démographique que depuis 2009, poursuit Etienne Michel. Ce constat n'a pu être anticipé faute de moyens."

Pour répondre à la demande, différents plans ont été lancés depuis 2010 pour, au total, planifier la création de 34 000 places dans les dix ans. Seules 10 000 environ ont vu le jour aujourd'hui. Il va donc falloir appuyer sérieusement sur l'accélérateur. "Je suis optimiste, explique Julie Lumen, de l'Agence de développement territorial (ADT), chargée de coordonner les procédures visant à la création de nouvelles places dans les écoles bruxelloises. Les délais seront tenus. Nous sommes sur la bonne voie. De plus en plus de dossiers avancent." Précisons qu'il faut en moyenne entre trois et cinq ans pour faire aboutir un dossier de création d'école.

Le premier plan a été lancé en 2010 par la Région de Bruxelles-Capitale. Il a permis la création de 3 836 places dans le fondamental via le placement d'écoles modulaires et des rénovations légères. La Fédération Wallonie-Bruxelles a embrayé la même année et a programmé la création de 15 216 places (fondamental et secondaire), pour 1,2 milliard d'euros. Les premiers chantiers sont en cours à Anderlecht, Saint-Gilles, Berchem ou encore Molenbeek. Il s'agit de bâtiments "en dur".

Les retards se sont toutefois accumulés. Un plan d'urgence a donc dû être actionné en novembre 2013 par Jean-Marc Nollet (Ecolo), en charge des bâtiments scolaires lors de la précédente législature (55 millions). Il se divise en trois phases. La première a vu la création de 950 places lors de cette rentrée. Il s'agissait de pavillons modulaires mobiles. Une solution temporaire. La seconde est prévue pour septembre 2015 et concerne la création de 2 625 places dans des pavillons modulaires fixes. Enfin, la dernière phase attendue à l'horizon 2017 entrainera la création de 5 577 places par le biais de rénovations.

Au total, 9 152 unités (7 607 dans le fondamental et 1 545 en secondaire). Le solde des 34 000 places est à trouver dans l'enseignement néerlandophone.

Xavier Attout

Le dossier dans le "Spécial Bruxelles" du Vif/L'Express de cette semaine

Nos partenaires