Elections : les 15 "déserteurs" du 14 octobre

26/09/12 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Source: Le Vif

Toutes assemblées confondues, la Belgique francophone compte près de 250 parlementaires. L'écrasante majorité d'entre eux sont candidats aux élections communales.

Elections : les 15 "déserteurs" du 14 octobre

© Image Globe

Tous ? Non. Quinze irréductibles résistent encore aux sirènes de la politique locale. Certains auraient aimé se présenter, mais ont été recalés par leur section : c'est notamment le cas de Gilles Mouyard à Fosses-la-Ville. D'autres, comme la Liégeoise Veronica Cremasco, ont été priés par leur parti de s'engager dans la bataille, mais ont décliné l'invitation. Parmi ces "déserteurs", volontaires ou pas, cinq proviennent du MR. Gérard Deprez, Denis Ducarme, Jacques Brotchi, Louis Michel et Gilles Mouyard font tous l'impasse sur le 14 octobre. La palme de la mobilisation revient en revanche au CDH. A l'exception de Myriam Delacroix, bourgmestre sortante de Rhode-Saint-Genèse, tous les parlementaires centristes figurent sur les listes. Ecolo compte quatre non-candidats (Veronica Cremasco, Stéphane Hazée, Anne Dirix, Jean-Claude Defossé), tandis qu'on en dénombre quatre au PS (Guy Coëme, Sfia Bouarfa, Louis Siquet et Mohamed Daïf). A cette liste, vient encore s'ajouter le député wallon Bernard Wesphael, fondateur du Mouvement de gauche.

F.B.

Nos partenaires