Eco-combis : la Belgique pas encore prête

19/05/11 à 15:14 - Mise à jour à 15:14

Source: Le Vif

Les Pays-Bas autorisent désormais les éco-combis sur les routes (très longs camions d'environ 25 mètres pouvant transporter jusqu'à 60 tonnes). En Belgique, le secrétaire d'État à la Mobilité Etienne Schouppe se dit partisan de ces "super-poids lourds", même si ceux-ci ne sont actuellement pas autorisés chez nous et ne le seront pas à court terme.

Eco-combis : la Belgique pas encore prête

© EPA

En autorisant les super-poids lourds, les Pays-Bas tentent de devancer l'Europe qui interdit le transport international avec ce type de véhicule. Des tests poussés ont montré, d'après le ministre néerlandais de l'Infrastructure et de l'Environnement, que ce type de camion est plus économe et dès lors moins cher que les camions traditionnels. Les éco-combis peuvent transporter jusqu'à 60 % de marchandise en plus que les camions traditionnels. Un total de quatre cents éco-combis ont déjà pu circuler l'an dernier aux Pays-Bas.

Le ministre estime également qu'il serait intéressant pour le secteur du transport d'investir dans ce segment, de manière permanente. "Etant donné que les éco-combis peuvent transporter davantage, ces camions entraînent notamment une baisse des coûts de transport et moins de conséquences sur l'environnement", annonce le ministre. Il estime "incompréhensible que l'Union européenne montre des ambitions pour du transport efficace mais qu'elle laisse passer cette chance".

Mise à part les Pays-Bas, la Suède et la Finlande autorisent également de manière permanente les éco-combis alors qu'ils font l'objet de tests en Allemagne, au Danemark et en Norvège.

En Belgique, des dérogations au sujet des LVH (Longer Heavier Vehicles) peuvent être demandées si les Régions présentent des itinéraires particuliers, dans le cadre de projets-pilotes. "Mais nous n'avons encore reçu aucune demande en ce sens", relève-t-on au cabinet d'Etienne Schouppe.

Les détracteurs des super-poids lourds craignent leur impact négatif sur la sécurité routière et estiment qu'en les encourageant, les pouvoirs publics n'investissent pas dans le rail ou les voies navigables. Les partisans de ce type de véhicule insistent sur leurs avantages économiques et écologiques par rapport aux camions classiques.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires