Drame familial à Diest: trois enfants tués, leur mère grièvement blessée

12/12/12 à 20:01 - Mise à jour à 20:01

Source: Le Vif

Trois jeunes enfants âgés de 2, 4 et 6 ans ont été tués mercredi. Leur mère est dans un état critique, a indiqué le parquet de Louvain. Il s'agit probablement d'un drame familial, mais les circonstances ne sont pas claires. Il semblerait que la mère de 36 ans ait tué ses enfants avant de tenter de mettre fin à ses jours.

Drame familial à Diest: trois enfants tués, leur mère grièvement blessée

© image globe

Le drame s'est joué dans la Bronweg, à Molenstede (Diest). Les corps sans vie des trois enfants et la mère grièvement blessée ont été trouvés vers 13H30. Le parquet n'a pas souhaité indiquer qui avait effectué la macabre découverte. On ignore également comment les enfants ont été tués et la mère a été blessée. Le parquet de Louvain est descendu sur place avec un juge d'instruction et un médecin légiste.

La famille comptait au total cinq enfants, dont trois sont décédés. Les deux enfants aînés n'étaient pas présents dans l'habitation mercredi. Leur père était également absent et se trouvait probablement à son travail, a indiqué le parquet de Louvain. Quant au déroulement des faits, il n'y a pour l'heure encore aucune certitude. La mère de famille, âgée de 36 ans et qui a vraisemblablement ôté la vie à ses trois enfants avant de tenter de se donner la mort, n'a pas encore pu être entendue. Grièvement blessée, elle se trouve actuellement à l'hôpital. Son état, jugé dans un premier temps critique, s'est entre-temps stabilisé.

Selon plusieurs médias, la femme souffre de la maladie de Lyme, une maladie infectieuse qui atteint les nerfs et peut mener à la mort. Elle était dépressive depuis un certain temps déjà, d'après les mêmes sources. La situation de ses enfants, tous surdoués et qui recevaient des leçons à domicile, aurait également pesé sur son état d'esprit, selon ces médias.

Le parquet de Louvain n'a pas souhaité confirmer ces informations. On ignore aussi si la femme avait préparé une lettre ou un message d'adieu. "Pour l'heure, je peux seulement confirmer que tout laisse à penser à un drame familial et qu'il ressort des premières constatations que l'époux et les deux enfants aînés n'étaient pas présents", a indiqué la porte-parole du parquet, Sarah Callewaert. "L'enquête judiciaire devrait apporter davantage de clarté."

Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires