Didier Gosuin envisage "la semaine des 4 jours"

18/01/16 à 08:58 - Mise à jour à 08:58

Source: Belga

Le gouvernement bruxellois va étudier la possibilité de mettre en oeuvre la semaine des 4 jours au sein de l'agence Bruxelles-Propreté, a indiqué lundi matin le ministre bruxellois de l'Emploi Didier Gosuin au micro de La Première, confirmant une annonce faite en Commission du Parlement bruxellois jeudi dernier.

Didier Gosuin envisage "la semaine des 4 jours"

© Belga

"Nous avons à Bruxelles 100.000 demandeurs d'emploi, dont 66% n'ont pas de qualification. Il est illusoire de penser que tout le monde va avoir une formation adéquate et que l'économie va continuer à créer des emplois peu qualifiés", a fait valoir M. Gosuin, annonçant "une recherche-action" à propos de la mise en oeuvre de la semaine des 4 jours au sein de l'agence Bruxelles-propreté, "avec ma collègue Fadila Laanan (secrétaire d'Etat bruxelloise chargée de la Propreté publique, ndlr)". Dans un premier temps, une étude de faisabilité est prévue "pour voir quels sont les obstacles organisationnels, financiers, juridiques."

"Évidemment, il faut le faire prudemment. Il ne faut pas toucher aux salaires des travailleurs, qui ne sont pas hauts. Il ne faut pas pénaliser l'entreprise", a ajouté le ministre qui a annoncé son désir de "jouer sur les cotisations sociales, qui doivent être activées pour créer de l'embauche compensatoire."

Didier Gosuin a par ailleurs affirmé que son parti, DéFI, était le seul à se positionner en faveur de la réduction du temps de travail dans les secteurs sous-qualifiés. "Nous pensons qu'il faut réfléchir à de nouvelles pistes. C'est le parti DéFI qui met sur la table la problématique de la répartition du temps de travail avec la semaine des quatre jours dans les secteurs non-qualifiés."

Nos partenaires