Didier Donfut loupe son retour en politique

26/04/10 à 10:08 - Mise à jour à 10:08

Source: Le Vif

Il comptait sur la présidence de l'Union socialiste communale de Mons-Borinage pour se refaire une santé en politique. Mais il s'est fait souffler la place par Eric Thiébaut, qui a raflé deux tiers des voix.

Didier Donfut loupe son retour en politique

© Belga

Le président sortant de la fédération socialiste de Mons-Borinage, Didier Donfut, a été battu dimanche par le député-bourgmestre d'Hensies, Eric Thiébaut, qui l'a remporté avec 65,5% des voix contre 34,25% pour son adversaire. Sur les 8000 affiliés que compte la fédération, 3000 se sont exprimés lors de ce vote, qui était organisé de 10h à 13h à la Maison du Peuple de Ghlin, dimanche.

Agé de 40 ans, Eric Thiébaut, qui a une formation d'ingénieur civil, était présenté comme le candidat du renouveau. Didier Donfut, 54 ans, avait démissionné de son poste de ministre au gouvernement wallon à la veille des élections régionales du 7 juin 2009 en raison du cumul de sa fonction ministérielle avec une activité de consultance pour une intercommunale d'énergie. Bourgmestre de Frameries au moment de ses ennuis politiques, il avait laissé l'écharpe maïorale à Jean-Marc Dupont. Au lendemain de la victoire du PS le 7 juin, Didier Donfut n'avait pas été intégré dans une équipe gouvernementale.

Souhaitant revenir sur le devant de la scène politique dans sa région, il avait posé sa candidature pour un nouveau mandat à la tête de la fédération PS de Mons-Borinage. Sans succès, donc.

Eric Thiébaut approuve l'étiquette de candidat du renouveau mais récuse l'idée d'une candidature contre M. Donfut. "Je ne me suis jamais présenté comme ça. J'avais un programme, je l'ai défendu avec le style qui est le mien. C'était important qu'il y ait plusieurs candidats, le débat a eu lieu et la démocratie interne de notre parti a montré qu'elle fonctionnait bien", a-t-il souligné.

M. Thiébaut mettra l'action sur une concertation entre les forces vives de la région Mons-Borinage en vue de soutenir un plan de relance dont la fédération socialiste serait le moteur.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires