Di Rupo va-t-il scinder BHV aujourd'hui ?

06/09/11 à 12:07 - Mise à jour à 12:07

Source: Le Vif

Elio Di Rupo va remettre aujourd'hui sa note corrigée aux huit partis présents à la table des négociations. Ce n'est plus l'heure des tergiversations. Di Rupo va devoir trancher. Si on en croit les rumeurs, il espère arriver à un accord sur le dossier BHV.

Di Rupo va-t-il scinder BHV aujourd'hui ?

© Image Globe

Après que le formateur a reporté plusieurs fois les négociations, parfois pour des motifs surprenants, il est désormais temps de trancher. Et ce, malgré une ambiance chaque jour un peu plus tendue. Suite au report de la réunion d'hier, imputé aux empêchements d'Ecolo, l'atmosphère s'était un brin crispée parmi les négociateurs. Jean-Michel Javaux, président d'Ecolo devait présider lundi soir le conseil communal d'Amay, un engagement connu depuis longtemps du staff du formateur et qui ne pouvait pas être selon Ecolo l'unique motif de report.

Le formateur Di Rupo propose ce mardi sa note amendée aux huit partis présents autour de la table des négociations. Il s'agit de la note que Di Rupo a retravaillée ce week-end et qui fait suite aux contacts de la semaine dernière. Une semaine où il rencontra en tête à tête les différents présidents de partis.

C'est le moment de trancher

La réunion d'aujourd'hui risque de durer, pour certains elle pourrait même aller "au finish". En effet, tous ceux qui se trouvent autour de la table souhaitent voir le formateur trancher la situation une fois pour toutes. Les nombreux retards ont entamé la confiance envers ces négociations et il est désormais plus temps de tergiverser.

La scission de BHV

Di Rupo espère selon ses propres dires arriver à un accord sur ce dossier. Cela va se révéler plus difficile que prévu suite aux multiples déclarations du MR (lire l'article), encouragé en cela par le FDF, qui réclame davantage de compensations en échange de la scission. Et ce alors que du côté du CD&V on a déjà atteint la limite depuis longtemps.

Pas touche à l'accord gouvernemental flamand

Au sein du gouvernement flamand, la N-VA aussi bien que le ministre président Kris Peeters (CD&V) ont pour leur part déjà précisé qu'il n'était pas question de toucher à l'accord gouvernemental flamand.

Les négociations ont commencé ce mardi matin à 9h.

Le Vif.be avec Knack.be

En savoir plus sur:

Nos partenaires