Décès de Michel Graindorge, avocat bruxellois engagé

19/04/15 à 18:30 - Mise à jour à 18:30

Source: Belga

L'avocat bruxellois Michel Graindorge est décédé dimanche après-midi à l'âge de 75 ans à l'hôpital Sainte-Elisabeth, à Uccle, où il était hospitalisé depuis six jours, a annoncé sa famille à l'agence Belga. Il a succombé à une longue maladie, après avoir été hospitalisé durant un an dans plusieurs établissements.

Décès de Michel Graindorge, avocat bruxellois engagé

Michel Graindorge au procès d'Orazio Formica, en 2006 © Belga Image

Docteur de Droit et licencié en criminologie (ULB), Michel Graindorge était avocat au Barreau de Bruxelles depuis 1965. Souvent qualifié "d'avocat engagé", mais resté sans affiliation politique, depuis son renoncement à celle qui l'avait lié durant quelques années au Parti Communiste dans les années '60, il a participé à plusieurs grands procès.

Me Graindorge a notamment défendu Roberto D'Orazio, le père Samuel, et le Baron Benoît de Bonvoisin, et a assisté les parties civiles au procès des tueurs du Brabant ainsi que les familles des paracommandos tués au Rwanda. La notoriété publique de ce fervent défenseur des droits de l'homme, fut acquise notamment dans des circonstances dont il se serait bien passé: la spectaculaire évasion de François Besse, le 26 juillet 1979, en pleine audience de la chambre du conseil. Bras droit de l'ennemi public numéro un français, Jacques Mesrine, ce passe-muraille ayant six évasions à son actif, s'était emparé d'une arme à feu collée sous le banc des prévenus, avant de prendre le président de la chambre du conseil, Jos Durant, en otage pour faciliter son départ. Me Graindorge fut arrêté le 31 août suivant et maintenu en détention durant quatre mois car les autorités policières le suspectaient alors d'avoir aidé son client à prendre la clé des champs, ce dont il s'est défendu bec et ongle. Il fut acquitté par le tribunal correctionnel et cette décision fut confirmée en appel. Au centre de cet épisode douloureux pour lui, un journal intime que l'avocat tenait à jour et dont la police avait fait usage à son grand dam. C'est dans l'espoir de faire taire les doutes résiduaires dans l'opinion publique, qu'il avait ensuite publié ce document très personnel.

Michel Graindorge était le papa de deux garçons et d'une fille, la violoniste et comédienne Catherine Graindorge

Nos partenaires