De Wever cible les écolos

30/11/10 à 19:27 - Mise à jour à 19:27

Source: Le Vif

Pour le chef de file des nationalistes flamands, Groen! n'est pas un parti "intelligent".

De Wever cible les écolos

© Belga

La conférence prononcée ce mardi 30 novembre au Cercle de Wallonie, à Namur, devant plus de 400 "décideurs" francophones, a été l'occasion pour Bart De Weverde lancer quelques déclarations cinglantes à l'égard d'Ecolo et de Groen!.

Le président la N-VA a ainsi rappelé que la "note Octopus", où sont consignées les revendications communautaires de la Flandre, a été approuvée par tous les députés CD&V, N-VA, SP.A et Open VLD. "Les écolos n'étaient pas pour. Mais bon, ce n'était pas forcément mauvais signe. C'est parfois rassurant de voir que les écolos s'opposent à vos propositions", a ironisé De Wever. Toujours à propos de la note Octopus, De Wever a encore déclaré : "Au moment du vote, le Vlaams Belang a quitté la salle. Mais tous les partis... intelligents, disons, l'ont approuvée."

Bart De Wever s'est également étendu sur le fossé qui sépare les partis flamands des partis francophones sur des questions comme l'immigration, l'intégration des étrangers ou l'accompagnement des chômeurs. Au passage, il a souligné avec insistance que les écologistes de Groensont les seuls à rompre le consensus qui règne au nord du pays à propos de ces sujets-là.

On peut se demander pour quelles raisons Bart De Wever attaque ainsi Ecolo et, surtout,Groen. Pour décrédibiliser le seul parti flamand qui ose encore attaquer de front les thèses confédéralistes de la N-VA ? Pour précipiter l'échec des négociations, et ainsi accélérer la marche de la Flandre vers l'indépendance ? Pour favoriser le retour à la table des négociations du MR, dont le programme socio-économique est plus en phase avec celui de la N-VA ? Pour se repositionner dans l'optique des prochaines élections, de plus en plus inévitables ?

Dans ce contexte délétère, les négociations pour la formation du gouvernement fédéral ont-elles encore une chance d'aboutir ? Bart De Wever s'est bien gardé répondre par oui ou par non. Mais le moins que l'on puisse est que ses propos ne ressemblent pas à ceux d'un leader politique qui souhaite bientôt conclure une réforme de l'Etat avec six autres partis, dont Ecolo et Groen!.

"On a négocié pendant cinq, six mois, a encore déclaré Bart De Wever. Maintenant, il faut conclure ! Et moi, je ne demande qu'à conclure. On ne va quand même pas négocier jusqu'à l'été prochain... Les positions des uns et des autres sont connues. Je peux comprendre les chefs d'entreprise : ils en ont marre, ils veulent un gouvernement. Si les sept partis qui négocient actuellement ne sont pas capables de former un gouvernement, qu'ils aient l'honnêteté de le reconnaître et de ne pas prolonger les négociations jusqu'à l'infini !"

François Brabant

En savoir plus sur:

Nos partenaires