De nouveaux éléments accableraient Bernard Wesphael

08/12/13 à 00:56 - Mise à jour à 00:56

Source: Le Vif

De nouveaux éléments déterminants dans l'enquête sur la mort de Véronique Pirotton -survenue il y a plus d'un mois- accableraient Bernard Wesphael et pourraient expliquer pourquoi la thèse de la préméditation a été retenue par les enquêteurs, indique samedi soir RTL-TVi dans son journal télévisé.

De nouveaux éléments accableraient Bernard Wesphael

© Belga

Le 31 octobre, soir du drame, Véronique Pirotton aurait ainsi reçu plusieurs appels téléphoniques dans sa chambre d'hôtel à Ostende. Elles les a ignorés à plusieurs reprises, avant de décrocher, selon RTL-TVi. Au bout du fil, il y aurait eu son ancien compagnon qu'elle a fait passer pour son fils. Bernard Wesphael n'aurait pas été dupe et se serait très vite énervé, précise encore la chaîne privée. Véronique Pirotton aurait alors mis fin à la conversation. Son interlocuteur aurait rappelé mais n'aurait pas eu de réponse. Il aurait alors contacté la réception de l'hôtel qui aurait transféré l'appel vers la chambre des époux Wesphael. Le parlementaire wallon aurait décroché, après quoi le ton serait rapidement monté entre les deux hommes. RTL-TVi précise encore qu'une heure après cet échange, l'ancien compagnon de Véronique Pirotton aurait reçu un sms de Bernard Wesphael. "Regarde, tu vas voir...", peut-on lire. On ne sait pas si Véronique Pirotton était toujours vivante quand ce sms a été envoyé. Enfin, selon des sources proches de l'enquête, Véronique Pirotton serait morte par étouffement, ajoute encore RTL-TVi.

Nos partenaires