Dallemagne a-t-il utilisé des données privées ?

21/06/13 à 10:29 - Mise à jour à 10:29

Source: Le Vif

Georges Dallemagne (cdH), le président de la Commission des Naturalisations, utiliserait les données privées des personnes venant d'obtenir la nationalité belge pour envoyer des courriers de félicitations. Il nie ces accusations et explique avoir envoyé ces lettres après avoir été en contact avec ces candidats à la nationalité belge, peut-on lire vendredi dans le quotidien De Morgen.

Dallemagne a-t-il utilisé des données privées ?

© Image Globe

Georges Dallemagne profiterait de sa fonction pour féliciter les personnes qui viennent d'obtenir la nationalité belge. Sur un papier à lettre officiel du parlement, il envoie le courrier suivant: "ceci est une étape importante pour vos projets personnels". Des courriers qui étonnent le quotidien De Morgen car les membres de la commission n'ont pas d'accès, ou un accès limité, aux données privées des demandeurs.

Cela ouvrirait la porte à l'autopromotion et la fraude électorale. Il n'y a qu'à la demande d'un candidat à la nationalité belge qu'un parlementaire peut s'informer de l'avancement d'un dossier de naturalisation. Mais dans ce cas-là également le parlementaire ne reçoit jamais l'adresse du demandeur ou le dossier complet.

"Soit j'ai eu un contact avec le demandeur, soit un de mes collaborateurs. Je n'envoie jamais de courrier sans avoir pris contact", a réagi Georges Dallemagne. La Commission de la protection de la vie privée indique pour sa part que l'affaire doit être examinée avec attention.

"Cela me semble très sensible. Nous avons déjà eu des dossiers similaires en Flandre, notamment des échevins qui avaient pris des listes des membres d'une piscine ou de jeunes mariés afin de les utiliser pour envoyer des lettres de félicitations. Mais tout dépend de la manière dont c'est fait", explique le vice-président Stefan Verschuere.


Nos partenaires