Cybersécurité : "la plupart de nos systèmes critiques restent vulnérables"

03/12/14 à 07:29 - Mise à jour à 07:29

Source: Belga

"La plupart de nos systèmes critiques restent vulnérables, et il n'y a toujours pas de réelle capacité de cybersécurité en Belgique: nous avons des fragments, mais pas une capacité".

Cybersécurité : "la plupart de nos systèmes critiques restent vulnérables"

© Thinkstock

C'est le constat dressé mardi soir devant tout le gration du renseignement belge par le lieutenant-colonel Miguel Debruycker, responsable "cybersécurité" au sein du service de renseignement militaire belge (SGRS), cité mercredi par le journal Le Soir.

"Des leçons sont identifiées, mais ces leçons ne sont pas apprises... Est-ce que (nos politiciens) comprennent réellement de quoi il est question? Nous sommes certains que le produit de la recherche et du développement belge est régulièrement dérobé", poursuit-il.

Peu après, devant le même public, le ministre de la Justice Koen Geens (CD&V) a implicitement confirmé que la Belgique n'avait pas avancé sur le dossier. Le patron du SGRS, le lieutenant-général Eddy Testelmans, a pour sa part un peu avancé sur la constitution de son équipe de cyberdéfense: huit personnes (sur 42...) ont rejoint le service. Mais côté matériel, il n'y aura aucun investissement en 2015.

En savoir plus sur:

Nos partenaires