"Contre-sommet européen" avant une manifestation pour les migrants

11/12/17 à 18:22 - Mise à jour à 18:22

Source: Belga

Un "contre-sommet européen" sur les migrations aura lieu mardi au centre de Bruxelles à l'initiative de la plateforme associative CNCD-11.11.11. Deux jours avant le dernier sommet européen de l'année, l'idée est d'apporter "un autre regard sur les migrations". Le lendemain, mercredi, plus d'un millier de personnes sont attendues rue de la Loi pour manifester leur soutien aux migrants et réclamer plus de justice migratoire.

"Contre-sommet européen" avant une manifestation pour les migrants

Manifestation de soutien aux migrants. © Philip Reynaers/PHOTO NEWS

Toute la journée de mardi, des ateliers se succéderont au Markten et au Kaaitheater à Bruxelles pour interroger la politique migratoire européenne, dont ses effets sur le marché du travail, et esquisser d'autres voies possibles, plus hospitalières pour les migrants. Plusieurs ONG et syndicats belges participeront aux discussions, ainsi que des acteurs de la société civile africaine.

A 18h00, une action symbolique est prévue aux abords du canal, quai des Péniches: des centaines de bougies seront allumées en hommage aux personnes disparues en mer.

La journée de réflexion se terminera par une conférence sur la justice migratoire avec le maire de la commune française de Grande-Synthe, Damien Carême, et Charles Heller, le co-fondateur de la plateforme "Watch the med".

Le lendemain, mercredi, le CNCD-11.11.11 et toutes les organisations partenaires de sa campagne sur la justice migratoire organiseront une manifestation rue de la Loi. Les participants demanderont "de réelles voies d'accès sûres et légales au sol européen, l'arrêt immédiat des violences aux frontières et l'égalité de droits pour toutes les personnes vivant sur le territoire européen, afin de mettre fin au dumping social".

La manifestation démarrera du carrefour Arts-Loi à 17h00 et prendra fin au rond-point Schuman. Sur la page Facebook de l'événement, plus de 4.000 personnes ont exprimé leur intérêt et quelque 1.600 ont indiqué qu'elles seraient présentes.

Ensemble, elles porteront une banderole de 100 mètres de long reprenant les noms de migrants décédés en Méditerranée. Arrivées face aux institutions européennes, elles s'allongeront au sol pour symboliser les conséquences tragiques de la politique migratoire européenne.

L'Union européenne, qui concentre 22,1 % des richesses mondiales, n'accueille que 6% des réfugiés dans le monde. "La stratégie prônée par l'Union européenne et ses États membres ces dernières années n'a fait que renforcer un constat: la Méditerranée reste la frontière la plus meurtrière au monde", déplorent les organisateurs de la manifestation. "En maintenant sa stratégie actuelle, l'UE et les États membres renient leurs propres valeurs et favorisent les violations graves de droits humains. La vente de migrants comme esclaves en Libye n'en est, hélas, qu'une des pires illustrations", estiment-ils.

Informations pratiques: https://www.cncd.be/-13decembre- .

Nos partenaires