Contournement de Couvin : Le cri d'alarme du MR

05/01/13 à 13:56 - Mise à jour à 13:56

Source: Le Vif

Le chef de groupe MR au parlement wallon, Willy Borsus, a appelé samedi le gouvernement régional à se saisir du dossier "DAR" après l'annonce du dépôt de recours contre le contournement de Couvin par un riverain. Selon le chef de file de l'opposition, la Wallonie est face à un problème d'une ampleur exceptionnelle.

Contournement de Couvin : Le cri d'alarme du MR

© Image Globe

D'après le quotidien "L'Avenir", un riverain dont la propriété sera traversée par le contournement routier a déposé un recours au Conseil d'Etat et devant la Cour constitutionnelle contre le permis. S'il obtient gain de cause, il pourrait paralyser un projet en souffrance depuis les années 1970 et dont les travaux ont commencé en septembre 2011.Le contournement de Couvin est l'un des grands chantiers qui a été intégrés dans le dispositif de "Décret d'Autorisation Régionale" récemment annulé par la Cour constitutionnelle à la suite d'une longue polémique juridique et politique. Or, c'est justement cette annulation qui ouvre la possibilité d'un nouveau recours contre ce projet, considéré comme structurant pour la Région wallonne au même titre que d'autres dossiers eux aussi "darisés" (aménagement d'infrastructures dans les deux aéroports wallons, 4e écluse de Lanaye, etc.)."Ce que l'on craignait s'est produit: l'arrêt de la Cour constitutionnelle ouvre la porte à une série de recours dans des dossiers très importants qui représentent des investissements de plusieurs centaines de millions d'euros. Nous sommes devant une incertitude d'une ampleur inconnue à ce jour en Wallonie", a souligné M. Borsus. Le député redoute d'autres recours qui retarderont les projets et donneront lieu à des transactions et indemnisations d'un montant conséquent pour la Région. Il exhorte donc le gouvernement à ne pas rester "les bras ballants". Selon lui, celui-ci doit constituer un collège d'experts qui seront chargés d'analyser chacun des dossiers concernés par le "DAR" et préparer une réponse juridique. "Il ne peut y avoir de décision bricolée, sous forme d'un DAR tel que l'on ferait passer à la va-vite, mais on ne peut pas non plus attendre l'évaluation du CWATUPE (code wallon de l'urbanisme, ndlr) qui risque de prendre encore beaucoup de temps. Le gouvernement doit venir avec une proposition décrétale adaptée, qui a fait l'objet d'une large concertation pour endiguer la vague qui menace. C'est un cri d'alarme que je lance".

Nos partenaires