Concertation sociale : Kris Peeters et Charles Michel apprécient le feu vert de la CSC

10/02/15 à 14:51 - Mise à jour à 15:37

Source: Belga

Le ministre fédéral de l'Emploi Kris Peeters ainsi que son parti le CD&V ont apprécié mardi le feu vert de la CSC au projet d'accord du Groupe des Dix.

Concertation sociale : Kris Peeters et Charles Michel apprécient le feu vert de la CSC

Kris Peeters © Belga

"Nous pouvons maintenant, avec les partenaires sociaux, travailler à la mise en oeuvre de l'accord social", a-t-il réagi auprès de l'agence Belga. Le Groupe des Dix sera "rapidement" invité à de nouvelles réunions, a-t-il ajouté.

Son parti, le CD&V, s'est lui aussi réjoui du 'oui' du syndicat chrétien. "La concertation sociale a été mise sous pression ces derniers mois. Peu croyaient encore en une issue favorable", a constaté le parti.

Le CD&V souligne le changement de cap: "il y a deux petites semaines, la plupart des membres du Groupe des Dix sont parvenus à un accord, que le gouvernement fédéral a décidé de soutenir vendredi dernier. Et aujourd'hui, la plus importante organisation de travailleurs a approuvé l'accord".

Aux yeux du CD&V, "ce n'était pas évident, car il est toujours plus facile de rejeter un accord. Mais ceux qui veulent travailler pour l'avenir comprennent qu'il n'y a pas d'autre voie que de faire preuve de courage".

Le CD&V "remercie ardemment" les partenaires impliqués ainsi que Kris Peeters.

Charles Michel : "Cette décision est un pas supplémentaire vers la paix sociale"

Le Premier ministre Charles Michel a pris connaissance "avec grand plaisir" du vote de la CSC, qui a approuvé mardi à une faible majorité le projet d'accord conclu au sein du Groupe des 10. "Cette décision est un pas supplémentaire vers la paix sociale", a-t-il commenté. Le gouvernement rencontrera à nouveau les partenaires sociaux mercredi dès 9h00.

Le gouvernement avait annoncé la semaine dernière qu'il comptait pleinement appliquer l'accord conclu par les membres du Groupe des 10, à l'exception de la FGTB. Une nouvelle rencontre avait également été fixée, avec le syndicat socialiste, pour formaliser cette annonce.

La CSC, qui a approuvé le projet d'accord du Groupe des 10 à une très faible majorité de 52,13%, a néanmoins indiqué par la voix de sa secrétaire générale Marie-Hélène Ska qu'elle comptait demander "un changement de cap" au gouvernement et que ses priorités, parmi lesquelles la justice fiscale, la relance économique et la question de l'index, demeuraient inchangées.

Nos partenaires