Charles Michel : l'accord sur le socio-économique "sûrement pas plus facile"

15/10/11 à 10:30 - Mise à jour à 10:30

Source: Le Vif

Après l'accord sur le volet communautaire celui que les partis recherchent sur le volet socio-économique ne sera "sûrement pas plus facile" à obtenir, a affirmé ce samedi le président du MR Charles Michel.

Charles Michel : l'accord sur le socio-économique "sûrement pas plus facile"

© BELGA

Dans les colonnes du quotidien Le Soir de ce samedi, Charles Michel a déclaré que, selon lui, l'accord sur le socio-économique ne sera "sûrement pas plus facile" à obtenir que celui sur le communautaire.

Le président du MR a également dit craindre que les "partis conservateurs de gauche (PS, sp.a NDLR) soient encore plus conservateurs avec Ecolo dans l'opposition".

Le président du MR a précisé qu'il proposerait de rendre 500 euros par contribuable qui travaille, en augmentant la part de salaire exonérée d'impôt, et de supprimer les cotisations patronales sur les 3 premiers emplois créés dans les très petites entreprises.

Il s'est dit favorable à une réduction des allocutions de chômage dans le temps. Il est par contre opposé à un impôt sur la fortune, non parce que c'est un tabou idéologique, mais parce que ce type de mesure n'a pas démontré son efficacité là où elle a été appliquée.

A ses yeux, il faut par ailleurs une réflexion au sujet de la fiscalité sur les flux financiers. On peut taxer les voitures de société si c'est pour favoriser le recours au véhicules propres, pas si c'est pour taxer le travail de manière déguisée.

Levif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires