Ce qui change ce 1er février

31/01/15 à 11:39 - Mise à jour à 11:57

Source: Belga

Comme tous les premiers du mois, certaines choses changent. Voici lesquelles pour ce 1er février.

Ce qui change ce 1er février

© BELGA

Quelques modifications tarifaires à la STIB

Certains tarifs de produits de la STIB sont modifiés ce 1er février. On note ainsi des modifications pour l'Airport Line. Un abonnement d'un mois à 60 euros fait son apparition, tandis que les tarifs de certains billets sont modifiés: le billet d'1 voyage vendu hors véhicule passe ainsi de 4 à 4,5 euros, celui de 10 voyages passe de 28 à 32 euros. Pour les jeunes, l'abonnement "J" Bruxelles ne sera plus valable à partir du 1er février sur le réseau De Lijn. Enfin, la "Brussels Card" ne sera plus disponible à cette date.

De Lijn aussi

De Lijn, la société régionale flamande de transports en commun, modifie aussi certains tarifs. Le système de courts et longs trajets (système de zones) est remplacé ce 1er février par un tarif horaire de 60 minutes durant lequel il est possible, au moyen d'une carte de transport, de changer de correspondance de façon illimitée pendant ce laps de temps. Par ailleurs, trois tarifs de billet simple subsisteront désormais: le billet 1 voyage (3 euros), le ticket sms (1,80 euro + 0,15 d'envoi) et la "Lijnkaart" (1,40 euro).

Entrée en vigueur du "tarif à bord" des trains de la SNCB

Ce 1er février, la SNCB introduit son "tarif à bord" qui vaudra pour tout voyageur occasionnel ou abonné lorsque celui-ci achètera son billet dans le train. Ce geste coûtera en effet 7 euros de plus désormais. Le voyageur ne disposant pas de titre de transport valable devra acheter son ticket à bord, ce qui lui coûtera donc le prix du voyage majoré de 7 euros. Si un navetteur sans billet ou abonnement valable n'achète pas de ticket à bord, l'accompagnateur sera tenu de dresser un constat d'irrégularité dont le coût s'élève à 75 euros. Dans le cas d'un voyageur disposant d'un abonnement périmé, il faudra également acquérir un ticket au "tarif à bord" (prix du billet + 7 euros). En cas d'oubli de l'abonnement, il faudra aussi acheter un ticket au "tarif à bord". L'abonné disposera ensuite de 14 jours pour se présenter à un guichet muni de son abonnement et du ticket acheté le jour de l'oubli, afin de solliciter un remboursement de ce dernier. Si malgré l'oubli de son abonnement, l'usager n'achète pas de ticket à bord, un constat d'irrégularité (75 euros) sera dressé. L'abonné pourra se présenter au guichet dans les 14 jours avec le constat et son abonnement. Le constat d'irrégularité sera clôturé, mais il restera à l'abonné à s'acquitter de 8 euros de frais administratifs.

Hausse du prix de la pils

Alken-Maes, deuxième groupe brassicole en Belgique, et le leader InBev revoient dès ce 1er février le prix de leurs bières à la hausse. Le montant de la hausse chez Alken-Maes n'est pas précisé, il variera en fonction du produit et la plupart des bières du groupe vont augmenter. C'est ensuite aux gérants de commerces horeca et de grandes surfaces de décider de répercuter ou non ces hausses de prix aux clients. Alken-Maes détient notamment les pils Maes et Cristal ainsi que la gamme de bières d'abbaye Grimbergen. Chez AB inBev, la hausse sera d'1,7 centime d'euro en moyenne par verre. InBev Belgium justifie cette augmentation de prix par la nécessité de financer ses investissements à long terme. L'entreprise entend ainsi continuer à innover pour satisfaire aux demandes changeantes des consommateurs et continuer à investir dans des processus de production renouvelés dans ses brasseries.

En savoir plus sur:

Nos partenaires