Caterpillar : c'est tout le contraire d'un plan de fermeture, affirme le patron

01/03/13 à 09:21 - Mise à jour à 09:21

Source: Le Vif

Le plan industriel qu'a présenté jeudi la direction de Caterpillar à Gosselies, et qui prévoit la suppression de 1.400 emplois, n'est pas le prélude à la fermeture du site, a affirmé vendredi l'administrateur délégué de Caterpillar Belgium sur les ondes de La Première.

Caterpillar : c'est tout le contraire d'un plan de fermeture, affirme le patron

© Image Globe

Jeudi soir, le premier ministre Elio Di Rupo a reçu les représentants des travailleurs de l'entreprise en compagnie de la ministre de l'Emploi et des trois vice-présidents du gouvernement wallon. A l'issue de la réunion, tant dans les rangs ministériels que syndicaux, certains ont mis en doute la crédibilité du plan, craignant qu'il ne vise à fermer à terme le site carolorégien. "C'est tout le contraire d'un plan qui consisterait à mourir à terme", a répondu M. Polutnik.

L'administrateur délégué a rappelé les investissements consentis ces dernières années sur le site. Le nouveau plan vise en outre à moderniser les lignes d'assemblage et à favoriser les produits de pointe.

Selon lui, l'usine de Gosselies souffre néanmoins d'un handicap de compétitivité. "Nous sommes l'usine la plus chère au monde dans le groupe Caterpillar", a-t-il assuré. A l'entendre, au cours des dernières années, la position du site de Gosselies s'est fragilisée. "Aujourd'hui, il y a des alternatives crédibles à l'usine de Gosselies".

En savoir plus sur:

Nos partenaires