Budget : il faut trouver 600 millions de plus

03/11/12 à 09:04 - Mise à jour à 09:04

Source: Le Vif

Après deux jours de pause, le Comité ministériel restreint a repris ses travaux budgétaires samedi. En arrivant au Lambermont où se tient la réunion, les vice-premiers ministres MR et sp.a Didier Reynders et Johan Vande Lanotte ont déclaré que le gouvernement devra tenir compte des nouveaux chiffres de la croissance.

Budget : il faut trouver 600 millions de plus

© Image Globe

L'Open Vld Alexander De Croo veut attendre les chiffres officiels. Quant à la vice-première PS Laurette Onkelinx, elle voit dans les mauvaises nouvelles une raison supplémentaire de revoir la trajectoire d'assainissement budgétaire.

Lorsqu'il a élaboré son épure budgétaire, le Comité de monitoring a retenu une croissance de 0,7% pour 2013. Depuis, les informations font état d'une perspective moins favorable. Le Fonds monétaire international et la Commission européenne devraient faire connaître la semaine prochaine leurs prévisions et on s'attend généralement à ce qu'ils retiennent le chiffre de 0,3%, écrivent Le Soir et De Morgen.

Cette baisse de la prévision de croissance représente un effort supplémentaire de 500 à 600 millions d'euros dont les 3/4 devraient être assumés par le fédéral.

Le Comité de monitoring avait estimé l'effort à faire pour maintenir le budget avec un déficit de 2,15% comme prévu par le programme de stabilité à 3,7 milliards pour le fédéral. Le gouvernement s'est déjà mis d'accord la semaine dernier pour en retirer les 300 millions d'euros des compétences usurpées, un sujet qui fait toujours polémique entre le fédéral et les entités fédérées. Pour l'ensemble de l'Etat, le Comité ministériel estimait l'effort à 4,7 milliards.

Le Comité ministériel restreint reprend ses travaux samedi et prendra notamment connaissance des résultats des groupes de travail qui se sont réunis pendant les deux jours de pause de la négociation. Il devra également terminer la discussion sur les dépenses primaires.

Mercredi, les ministres se sont surtout préoccupés des demandes nouvelles des départements, dont une grande partie a été rejetée. Ce sont principalement les demandes en matière de justice et de sécurité qui ont été acceptées pour un montant qu'on estimait alors entre 150 et 160 millions d'euros.

En arrivant à la réunion, Johan Vande Lanotte a souligné qu'il fallait tenir compte des nouveaux chiffres de la croissance "entièrement ou partiellement". Il a toutefois insisté pour que les mesures prises par le gouvernement aient un effet positif sur l'emploi. Pour lui, il faut aussi que "les plus forts supportent la plus grande partie de l'effort".

Pour Didier Reynders, le gouvernement doit tenir compte de la nouvelle estimation de croissance et les entités fédérées devront supportées une partie l'effort de 5 à 600 millions que cela représente.

Laurette Onkelinx (PS) a une nouvelle fois plaidé pour que le gouvernement revoie sa trajectoire d'assainissement budgétaire. Elle s'était déjà prononcée en ce sens vendredi de la semaine dernière et avait alors reçu une fin de non-recevoir des libéraux et du CD&V.

Le Vif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires