Bruxelles à vélo, le top 10 des passages les plus dangereux (VIDEO)

01/04/15 à 10:24 - Mise à jour à 11:03

Source: Le Vif/l'express

Rouler en deux-roues à Bruxelles ressemble souvent à un véritable parcours du combattant: piste cyclable inexistante ou rabotée par une voie de tram, prise en sandwich entre un bus et une borne en béton, rond-point suicidaire,...le site Velodossier a recensé le pire du quotidien des cyclistes dans la capitale, en 10 vidéos très parlantes.

Bruxelles à vélo, le top 10 des passages les plus dangereux (VIDEO)

© Teresa Sdralevich

Depuis le début de l'année, le site "Velodossier" propose aux cyclistes de la capitale de cartographier, photos et/ou vidéos à l'appui, les différents passages qu'ils jugent dangereux dans leur parcours quotidien. Nous avons demandé à l'un de ses initiateurs, Joost Vandenbroele, de répertorier pour nous les 10 pires endroits à Bruxelles où rouler à vélo.

Entre la piste cyclable qui se rétrécit graduellement pour faire union avec la ligne de tram, celle entravée par un gros poteau de signalisation, le rond-point Schuman embouteillé (carrément suicidaire!) ou encore la Chaussée de Louvain qui offre à peine 80 cm pour se faufiler entre une voiture et un bloc de béton, certains courageux cyclistes vont littéralement droit dans le mur!

Découvrez ci-dessous le top 10 des endroits les plus casse-cous pour les deux-roues dans la capitale:

1. Avenue Kortenberg (Bruxelles-Ville)

2. Rue de Brabant (Schaerbeek)

3. Boulevard Brand Whitlock (Woluwe-Saint-Lambert)

4. Avenue Barthélémy, petite ceinture (Bruxelles-Ville)

5. Boulevard Auguste Reyers (Schaarbeek)

6. Chaussée de Louvain (Saint-Josse-ten-Noode)

7. Boulevard Bisschofheim, petite ceinture (Bruxelles-Ville)

8. Chaussée de Gand (Molenbeek)

9. Rue Scailquin (Saint-Josse-ten-Noode)

10. Boulevard Général Jacques (Ixelles)

L'objectif de ce site lancé par de simples citoyens bruxellois amateurs de déplacements à vélo, est double: rassembler un maximum de témoignages, appuyés de vidéos et photos dans le but d'étayer une future action juridique en vue de contraindre les autorités à créer de nouvelles pistes cyclables et de remédier aux inepties déjà existantes. Pour financer les services d'experts juridiques qui doivent "étudier toutes les pistes juridiques afin de pouvoir imposer le 'droit à la piste cyclable sûre'", les initiateurs ont fait appel début 2014 au crowdfunding, ils ont pu récolter à ce jour un montant total de 7.720 euros, grâce à 241 donations. Le travail justice n'a pas encore avancé depuis novembre 2014 car les fondateurs de Velodossier ont décidé de se focaliser dans un premier temps sur la 'documentation' des pistes cyclables inexistantes et/ou dangereuses, nous explique Joost Vandenbroele.

En savoir plus sur:

Nos partenaires