Black-out: l'éclairage des autoroutes wallonnes pourrait être éteint

05/09/14 à 18:23 - Mise à jour à 22:28

Le SPF Economie a demandé au centre du trafic wallon Perex d'éteindre les éclairages de certaines portions d'autoroute en cas de pénurie d'électricité, a fait savoir vendredi Fabian Namur, le porte-parole de la Société wallonne de financement complémentaire des infrastructures (Sofico).

Black-out: l'éclairage des autoroutes wallonnes pourrait être éteint

© Image Globe

"Aucune décision n'a été prise à ce sujet. Il nous reste deux mois pour déterminer comment la Wallonie peut réduire sa consommation d'électricité si nécessaire", a toutefois précisé à l'agence Belga Paul Dewil, le responsable du Centre régional de crise de Wallonie.

D'après lui, les autorités fédérales ont transmis mercredi aux Régions leur souhait de voir diminuer la consommation d'électricité de ces dernières si une pénurie survenait. Principale piste suggérée à la Wallonie: laisser certains tronçons d'autoroute dans le noir entre 17h00 et 21h00, quand la demande d'électricité est la plus forte.

"La demande du fédéral est essentiellement ciblée sur les éclairages autoroutiers puisque les Régions ne peuvent pas agir sur l'éclairage communal, par exemple. Mais aucun détail n'est réglé pour le moment. Nous devons encore voir ce qui est réalisable ou pas, analyser l'intérêt et les conséquences des différents scénarios", a insisté Paul Dewil.

"Nous serions prévenus trois jours à l'avance et cette hypothèse ne concerne en aucun cas l'ensemble des autoroutes. Il s'agirait uniquement de ne pas allumer les éclairages qui sont déjà actuellement éteints la nuit à partir de 23h00. Black-out ou pas, on n'éteindra jamais les zones autour de gros chantiers, les échangeurs, les endroits accidentogènes et ceux à forte densité de trafic", a pour sa part assuré Fabian Namur.

"Si tout est prêt en octobre, nous serons largement dans les temps", a enfin conclu le directeur du Centre régional de crise wallon, qui n'exclut toutefois pas que certaines décisions soient entérinées plus tôt.

En savoir plus sur:

Nos partenaires