Bart De Wever rassure la presse étrangère sur l'avenir de la Belgique

08/06/10 à 13:02 - Mise à jour à 13:02

Source: Le Vif

"Une victoire de la N-VA ne signifiera pas la fin de la Belgique. Nous ne voulons pas la révolution, mais une évolution douce vers de meilleures structures". C'est ainsi que le président du parti, Bart De Wever, a entamé mardi sa conférence de presse destinée à la presse étrangère au centre international de presse (IPC) de Bruxelles.

Bart De Wever rassure la presse étrangère sur l'avenir de la Belgique

© Belga

"Nous voulons aussi lancé un appel au CD&V et à nos autres opposants (...) Qu'ils arrêtent de semer la panique à usage électoral interne. Cette attitude peut avoir de vilaines conséquences sur le plan international", a-t-il ajouté, faisant allusion à l'abaissement des notes de crédit sur la dette belge.

Selon M. De Wever, la N-VA est favorable à un strict assainissement budgétaire de telle sorte que la Belgique soit dans le petit groupe de pays européen avec des finances saines. Il est d'avis qu'en Belgique francophone on n'est pas encore d'accord avec cette nécessité.

Pour lui, il ne faut pas craindre de longues négociations pour la formation d'un gouvernement. "S'il existe une volonté politique pour aller vers le confédéralisme, alors un accord devrait être possible dans un délai normal. S'il s'avère qu'on n'est pas prêt à faire de grands pas dans cette direction, alors ce sera sans nous", a ajouté M. De Wever.

"Nous voyons pour Bruxelles, une structure de ville plus que de région, mais sommes ouverts à la discussion. A une condition toutefois: nous ne voulons pas d'un statu quo", a-t-il encore dit.

Levif.be avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires