Bart De Wever prend la défense d'Elke Sleurs

24/05/15 à 14:59 - Mise à jour à 14:59

Source: Belga

Le président de la N-VA Bart De Wever a pris dimanche sur lui la responsabilité du glissement de compétences opéré entre ministres fédéraux de sa formation et duquel on a retenu le fait que la secrétaire d'Etat Elke Sleurs a dû renoncer à son portefeuille de la Lutte contre la fraude fiscale, au profit du ministre des Finances Johan Van Overtveldt.

Bart De Wever prend la défense d'Elke Sleurs

© BELGA

Au cours du Journal télévisé de la mi-journée de la chaîne de télévision commerciale flamande VTM, M. De Wever a rendu hommage à la secrétaire d'Etat.

"Si quelqu'un doit endosser la responsabilité, je serai celui-là", a notamment commenté Bert De Wever. La N-VA avait indiqué jeudi que la secrétaire d'Etat Elke Sleurs (N-VA) n'était à compter de ce jour plus en charge de la Lutte contre la fraude fiscale, compétence reprise par le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA).

Mme Sleurs a reçu à la place la Politique des grandes villes, une compétence jusqu'alors aux mains du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA également). Le président de la N-VA a encensé dimanche la secrétaire d'Etat que certains avaient critiqué pour la faiblesse de son bilan en matière de Lutte contre la fraude fiscale. "Super compétente, une 'topmadame' pour qui je mettrais ma main au feu", a notamment dit Bart De Wever.

Celui-ci a expliqué qu'au cours des négociations gouvernementales, il avait tenté en vain d'obtenir l'ensemble du portefeuille de la lutte contre la fraude.

Mais cela ne s'est pas produit, la lutte contre la fraude sociale étant attribuée à l'Open Vld, et Elke Sleurs se voyant attribuer une compétence plutôt déconnectée de ses autres portefeuilles (Lutte contre la pauvreté, politique scientifique, Egalité des Chances et Personnes handicapées).

Pour M. de Wever, cette répartition ne fonctionnait tout simplement pas efficacement.

En savoir plus sur:

Nos partenaires