Banques en Belgique : vers un crash à l'islandaise

14/04/16 à 10:13 - Mise à jour à 15/04/16 à 06:33

Source: Le Vif/l'express

Des filiales belges de banques étrangères convoitent l'épargne belge surabondante. Danger : en cas de culbute financière, le contribuable belge pourrait payer la note. Raison de plus pour revoir l'attrait fiscal du livret, recommandent des experts.

Morosité économique, austérité prolongée, peur lancinante du lendemain : rien qui pousse à jeter l'argent par les fenêtres. Les Belges, du moins ceux qui le peuvent, s'adonnent alors à ce qu'ils font encore de mieux : amasser. 262,877 milliards d'euros placés sur les comptes d'épargne fin février 2016, la success story ne connaît pas la crise et fait de l'épargnant belge un cas unique au monde. Le régime fiscal lié au livret y est pour quelque chose.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires