Assurances : le scandale Publifin a tué l'opportunité de synergies

12/11/17 à 09:57 - Mise à jour à 09:57
Du Le Vif/L'Express du 27/10/17

En s'intéressant au monde de l'assurance, Nethys caressait de grandes ambitions pour son pôle télécom. Le scandale Publifin lui a fait faire une courbe rentrante.

Le maintien de taux d'intérêts extrêmement bas fait très mal aux assureurs actifs dans la branche " vie ". Plus mal encore à ceux qui, comme l'assureur liégeois Integrale, ne pratiquent que cette seule branche. En juin 2016, poussé dans le dos à la fois par les normes internationales de solvabilité (Solvency II) et par les exigences de la Banque Nationale de Belgique (BNB), Integrale - qui était jusque-là organisé sous la forme d'une caisse commune aux mains de ses affiliés - s'est mué en société anonyme et a renforcé ses fonds propres à hauteur de 164 millions d'euros. Avec, principalement, l'arrivée de deux actionnaires, certes de poids, mais depuis frappés par le cyclone politico-médiatico-judiciaire : Nethys et Ogeo Fund. Ces deux structures détiennent aujourd'hui respectivement 54,87 % et 39,63 % du capital d'Integrale. Une petite compagnie d'assurance aux mains d'intérêts privés fla...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires