Anderlecht, Durbuy, Pairi Daiza,... Les dessous de la stratégie des patrons du Nord

22/03/18 à 13:26 - Mise à jour à 13:40
Du Le Vif/L'Express du 15/03/18

Marc Coucke, nouveau propriétaire du Sporting d'Anderlecht, est la face visible d'un phénomène plus large. Les patrons flamands mettent la main sur les symboles belges et investissent en Wallonie. Une approche purement pragmatique. Qui ouvre une nouvelle page de l'économie... et de la politique.

Et soudain, " Teo " se remit à marquer... Lors du premier match du Sporting d'Anderlecht auquel a assisté le nouveau patron du club, le milliardaire flamand Marc Coucke, le 25 février dernier, l'attaquant polonais Lukasz Teodorczyk, muet depuis 939 minutes après une arrivée en fanfare l'an dernier, a retrouvé le chemin des filets. Trois buts face à Mouscron, un le week-end dernier face à l'Antwerp. De bon augure avant le début des plays-offs, la phase finale du championnat de Belgique de football, qui démarre le 30 mars. Ce réveil serait le fruit d'une longue discussion avec Marc Coucke en personne. C'en est fini de la gestion belgicaine et paternaliste de la famille Vanden Stock. Place à un capitalisme flamand new look, décomplexé et débonnaire, entre cynisme financier, intransigeance en affaires, et amour de la fête populaire. Et ce phénomène, bien sûr, dépasse de très loin le monde du football...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires