65.000 emplois supplémentaires depuis fin 2014: "La réalité des chiffres face aux discours négatifs"

01/06/16 à 16:08 - Mise à jour à 17:23

Source: Belga

Le président du MR Olivier Chastel et le Premier ministre Charles Michel se sont réjouis mercredi dans des communiqués distincts des "excellents chiffres" révélés par l'Institut des comptes nationaux (ICN) selon lesquels 65.000 emplois ont été créés en Belgique depuis octobre 2014, moment qui coïncide avec l'installation du gouvernement Michel. Ces chiffres tombent alors que le pays est la proie d'une agitation sociale visant les réformes gouvernementales.

65.000 emplois supplémentaires depuis fin 2014: "La réalité des chiffres face aux discours négatifs"

© Belga

Selon l'analyse de l'ICN relayée mercredi par le quotidien L'Echo, ces créations d'emplois ont été permises grâce à un contexte de croissance supérieure à 1% depuis 3 ans et des prix de l'énergie relativement bas. L'Institut évoque également la politique du gouvernement - modération salariale, saut d'index et tax shift - parmi les facteurs qui ont permis cette évolution.

"Ces emplois créés renforcent aussi notre Sécurité sociale, ce qui est l'autre grand objectif du gouvernement fédéral dont le MR fait partie", a souligné Olivier Chastel. Le président du MR a toutefois souligné qu'il restait du pain sur la planche, le taux d'emploi restant trop faible, particulièrement en Wallonie et à Bruxelles. "J'invite donc les gouvernement régionaux wallons et bruxellois à s'inscrire dans cette dynamique insufflée par le gouvernement fédéral", a-t-il conclu mercredi.

1.000 emplois de moins que ce qu'avait prévu le Bureau du plan

Le sp.a a fortement relativisé l'euphorie de la majorité gouvernementale qui s'est réjouie mercredi des chiffres de l'institut des comptes nationaux (ICN) selon lesquels 65.000 emplois ont été créés en Belgique depuis la mise en place de l'équipe Michel en octobre 2014. Le MR a souligné que l'ICN y voyait l'action du gouvernement: la modération salariale qui a permis la résorption du handicap salarial.

Les socialistes flamands ont eux une autre lecture des chiffres. "Le Bureau du plan prévoyait en 2014, qu'à politique inchangée 65.900 emplois seraient créés en 2016. Michel I en offre mille en moins", a constaté le parti.

En savoir plus sur:

Nos partenaires