4G : l'Europe met la pression sur Bruxelles et Huytebroeck

04/03/13 à 07:10 - Mise à jour à 07:10

Source: Le Vif

La commissaire européenne Neelie Kroes est fâchée du retard pris à Bruxelles dans la mise en oeuvre de l'internet mobile super-rapide, à cause des normes d'émission dans la Région. Elle appelle dans une lettre à régulariser au plus vite la situation, écrit ce lundi De Standaard.

4G : l'Europe met la pression sur Bruxelles et Huytebroeck

© REUTERS

"Nous croyons réellement que l'approche bruxelloise est dommageable, sans protéger la population", a expliqué son porte-parole au journal. Le 14 février, la commissaire européenne a envoyé une lettre au représentant permanent de la Belgique auprès de l'Union européenne, qui l'a transmise aux instances responsables, soit dans ce cas Evelyne Huytebroeck (Ecolo), la ministre bruxelloise de l'Environnement.

Celle-ci cherche depuis quelques semaines déjà une solution au problème, sans toutefois toucher à la norme. Bruxelles garantit une norme d'émission de 3 volt par mètre, une norme beaucoup plus sévère que ce que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l'Europe recommandent. Les opérateurs GSM dénoncent cette norme trop stricte.

Dans la lettre, Neelie Kroes demande entre autres "quelles sont les raisons objectives de ce seuil particulièrement bas dans la Région bruxelloise", et leur adéquations avec les directives européennes. Le fait que Neelie Kroes se mêle du dossier augmente la pression sur la ministre Huytebroeck.

Nos partenaires