Belges en Syrie - L'affaire reportée au 17 mars en chambre du conseil

28/02/14 à 12:04 - Mise à jour à 12:04

Source: Le Vif

(Belga) Les douze personnes placées sous mandat d'arrêt lundi et mardi dans le cadre du dossier relatif à l'envoi de combattants en Syrie ont comparu vendredi devant la chambre du conseil de Bruxelles. A la demande de la défense, celle-ci a décidé de reporter l'affaire au 17 mars.

Les avocats ont fait valoir qu'ils avaient eu trop peu de temps pour prendre connaissance des différents dossiers, lesquels compteraient déjà au total quelque 20.000 pages. Les personnes placées sous mandat d'arrêt sont originaires de Bruxelles, Vilvorde, Dinant ou encore Charleroi. Certaines sont tout juste majeures ou ont la vingtaine. L'un des intéressés est étudiant à l'Université Libre de Bruxelles (ULB) en deuxième année. D'après le parquet fédéral, les suspects auraient recruté des jeunes pour aller combattre en Syrie entre 2012 et début 2014 ou auraient offert leur aide à des jeunes déjà partis au combat, ce que leurs avocats contestent. "Ce n'est pas parce que quelqu'un envoie de l'argent à son frère qui se trouve en Syrie, qu'il finance le terrorisme", estime Me Sébastien Courtoy, qui défend plusieurs suspects. (Belga)

Nos partenaires