Particules fines: pas uniquement un problème de moteur diesel

03/06/14 à 10:23 - Mise à jour à 10:23

Source: Le Vif

On sait que les moteurs diesel émettent des particules fines nuisibles à la santé. Pour limiter ce type d'émissions, les constructeurs prévoient des filtres à particules. Or de récentes études ont montré que les moteurs essence modernes rejettent eux aussi des particules fines.

Particules fines: pas uniquement un problème de moteur diesel

Cela s'explique par l'injection directe, à laquelle les moteurs essence font de plus en plus souvent appel. Parce que le carburant est injecté dans les chambres de combustion à une pression très élevée, il subsiste de fines gouttelettes de carburant qui ne sont pas totalement brûlées et se transforment en particules de suie. Dans les moteurs essence plus anciens, le carburant est mélangé à l'air avant d'arriver dans les cylindres. L'avantage de l'alimentation par injection directe est qu'elle permet de réduire la consommation de carburant et donc les émissions de CO2 et d'obtenir de meilleures performances. Le revers de la médaille, ce sont ces émissions de particules fines néfastes à nos poumons. Pour mettre en conformité les moteurs essence avec les normes Euro 6, un filtre à particules serait une solution. Voilà qui jette en tout cas un nouvel éclairage sur la fiscalité automobile. Lorsqu'il s'agira de procéder à la réforme de la taxe de circulation annuelle, on pourrait mettre sur pied un système qui taxerait plus lourdement les véhicules diesel en raison de leurs émissions de particules fines. Une telle piste pourrait également ouvrir de nouvelles perspectives en faveur de la mobilité électrique.(Belga)

Nos partenaires