"Le Salon de l'Auto est un investissement rentable pour les petites marques"

21/01/15 à 16:41 - Mise à jour à 16:41

Source: Knack

Ce qui vaut pour les grandes marques de voiture vaut encore plus pour les plus petites marques: celles qui ne vendent pas bien pendant la période du Salon peuvent abandonner tout espoir d'une bonne année. En 30 jours, les marques réalisent environ 30% de leur chiffre d'affaires annuel.

"Le Salon de l'Auto est un investissement rentable pour les petites marques"

Les "cowgirls" de Suzuki © KVDA

Bart Hendrickx, directeur marketing de Suzuki et Ssangyong, estime que "le Salon de l'Auto est hyperimportant pour toutes les marques, mais en particulier pour les plus petites. Celles-ci disposent de budgets de publicité trop limités pour mettre sur pied de grandes campagnes publicitaires dans les médias. C'est pourquoi elles doivent partir à la recherche d'alternatives et le Salon de l'Auto de Bruxelles constitue un bon exemple. Réparti sur une période deux jours, il attire entre 400.000 et 750.000 visiteurs. Bien entendu, il y a beaucoup de "touristes" parmi eux, mais également des candidats-acheteurs qui viennent au Heysel pour comparer les différents modèles et les conditions de Salon avant de prendre une décision définitive, ce qui offre la possibilité aux plus petites marques de se positionner face aux valeurs sûres. Un vendeur d'une petite marque dispose généralement d'un plus petit showroom que son collègue situé dans la même rue et qui vend Volkswagen. Au Salon de l'Auto, les stands empiètent les uns sur les autres, ce qui nous permet d'atteindre beaucoup plus de monde. Quotidiennement, 120 offres de prix partent du stand Suzuki et si celles-ci ne débouchent pas toutes sur une vente, elles génèrent habituellement beaucoup de réactions satisfaisantes. Dans ce sens, le Salon de l'Auto est pour nous un investissement rentable".

Un angle original attire l'attention médiatique

Le jour d'ouverture du Salon, les jeunes femmes légèrement vêtues sur le stand Suzuki ont suscité une petite polémique qui a permis à la marque de bénéficier de publicité gratuite dans les médias et sur les réseaux sociaux.

En savoir plus sur:

Nos partenaires