La Trabant 601 fête ses 50 ans

01/09/14 à 10:57 - Mise à jour à 10:57

Source: Le Vif

Née en 1964, la Trabant 601 a accédé au rang de voiture-culture lors de la chute du Rideau de Fer. C'était il y a 25 ans, et on vit alors des hordes de citoyens de la République Démocratique Allemande franchir la frontière séparant les deux Allemagnes dans leurs petites "Trabis" crachant des nuages de fumée bleue.

La Trabant 601 fête ses 50 ans

La Trabant 601 a été dévoilée au grand public lors de la Foire de Printemps à Leipzig, en 1964. Personne ne pensait alors que cette petite voiture serait produite, quasi sans aucun changement, jusqu'en 1990 par l'usine de Zwickau, en Saxe. Il est de bon ton aujourd'hui de se moquer de cette "boîte en carton" au moteur bicylindre 2T de 595cc, aussi poussif que nauséabond. C'est oublier que pour 1964, la Trabant 601, remplaçante des Trabant P50 et P60, était une voiture très moderne. Ses lignes d'abord ne sont pas sans évoquer celles d'une certaine Peugeot 404. Avec ses surfaces vitrées importantes, la 601 assure à son conducteur une très bonne visibilité périphérique. A bord, 4 adultes peuvent prendre place, en se serrant un peu il est vrai. La capacité du coffre (415 l) est plus qu'appréciable pour une voiture de 3,51 m. Le break Universal fera encore mieux avec un coffre pouvant atteindre 1.440 l en repliant la banquette arrière. Au plan technique la "Trabi" est une traction avant avec moteur transversal et 4 roues indépendantes, une solution technique aujourd'hui généralisée, mais qui était alors l'apanage de la Mini anglaise. Avec sa carrosserie en Duroplast, un matériau synthétique obtenu à base de fibres de coton et de phénol, la Trabant était aussi très résistante à la corrosion. La 601 sera produite à 2.809.309 exemplaires, dont 556.324 Universal (construites à Meerane). Et pour finir, une petite précision terminologique: Trabant n'est pas une marque comme on le croit généralement, mais le nom d'un modèle de la VEB Sachsenring Automobilwerke Zwickau, un nom choisi en hommage au premier satellite artificiel de notre terre, le Spoutnik du "grand frère" soviétique, "Trabant" signifiant "satellite" dans la langue de Goethe.(Belga)

Nos partenaires