Il y a 50 ans, la Mercedes 230 SL "Pagode"

22/02/13 à 16:42 - Mise à jour à 16:42

Source: Le Vif

Voici un demi-siècle, quasiment jour pour jour, Mercedes-Benz présentait au Salon de Genève la 230 SL qui allait entrer dans l'histoire automobile sous le nom de "Pagode", en référence à son toit au style résolument original, oeuvre du styliste Paul Bracq.

Il y a 50 ans, la Mercedes 230 SL "Pagode"

Chargée de succéder aussi bien à la légendaire 300 SL qu'à la 190 SL, cette "Pagode" était connue à l'usine d'Untertürkheim sous le nom de code de W113. Cette 2 places se caractérisait par son remarquable compromis entre sportivité et confort, que ce soit en coupé à toit rigide amovible ou en cabriolet. C'était aussi une voiture très en avance sur son temps au plan de la sécurité puisqu'elle fut la première sportive à bénéficier d'une caisse à zones à déformation programmées. Techniquement, cette 230 SL était extrapolée de la berline 220 SE, l'ancêtre des Mercedes Classe S actuelles. Sous le capot, on trouvait un 6 cylindres en ligne essence de 2.306 cc développant 150 ch. Une boîte automatique à 4 rapports était disponible en option. Fin 1966, la 230 SL fut remplacée par la 250 SL, pas plus puissante mais plus "coupleuse". De quoi pointer à 200 km/h et abattre le 0 à 100 km/h en 10 secondes. En 1968, enfin, apparut la 280 SL dont le 6 cylindres avait été porté à 2.778 cc et 170 ch. Au début de sa carrière, la 230 SL a brillé dans de nombreux rallyes. Elle a notamment remporté le Liége-Sofia-Liége 1963 aux mains du pilote allemand Eugen Böhringer. (CORRESPONDENT : Belga)(CORRESPONDENT : Belga)(EDITOR : Belga)

Nos partenaires