Assad doit être "traduit en justice" s'il a recours aux armes chimiques

06/12/12 à 15:08 - Mise à jour à 15:08

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a estimé jeudi depuis Bagdad que le président syrien Bachar al-Assad devrait être "traduit en justice" s'il avait recours aux armes chimiques contre la rébellion.

"Quiconque utilisera des armes chimiques devra être traduit en justice", a dit M. Ban, en réponse à la question d'un journaliste lors d'une conférence de presse, avec le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki. Ces armes "auront de très graves conséquences sur la population", a insisté le secrétaire général des Nations unies. "J'ai fait part de mon inquiétude au gouvernement syrien et j'ai envoyé une lettre au président Assad il y a deux jours", pour le mettre en garde contre l'utilisation de ces armes, a-t-il ajouté. La communauté internationale s'inquiète de plus en plus de l'évolution du conflit syrien et redoute notamment l'utilisation par le régime du président Bachar al-Assad d'armes chimiques contre la rébellion. Un responsable américain a affirmé lundi que Damas mélangeait les composants nécessaires à la militarisation du gaz sarin, un neurotoxique mortel. (VIM)

Nos partenaires